Visite de son jardin sauvage

© © JL. Klein & ML. Hubert - Naturagency.

Le hérisson invite Krap à un pique-nique nocturne dans le jardin. L’occasion évoquer son engagement pour la biodiversité. Reportage.

Avatar de Sofia Matos
- Mis à jour le
Article d'origine par
Activité
  • Niveaux :
    • Cycle 2 - CE1
    • Cycle 2 - CE2
    • Cycle 3 - CM1
    • Cycle 3 - CM2
    • Cycle 3 - 6e
  • Domaines : Sciences et technologie
  • Lieu : En classe - À la maison

Raffut nocturne

Alors que la nuit vient de tomber, un remue-ménage attire l’attention dans la haie. Grognements, soupirs bruyants, claquements de langue et piétinements... Il explore en zigzag les environs et flaire le sol avec soin. Le hérisson est en chasse. Il aime les jardins sauvages bien sûr, mais aussi les prairies, les haies et lisières, et même les villages pour faire la tournée des lampadaires.

© Juniors Bildarchiv GmbH - (p. 14d) - Alamy.

Ouïe

Il peut entendre un ver de terre qui se glisse sous les feuilles mortes.

Course

Il peut sprinter à 7,2 km/h (notre vitesse, quand on marche à grands pas).

Pique-nique au jardin

Ce petit carnivore raffole des chenilles, scarabées, limaces, escargots et autres invertébrés qu’il mastique bruyamment… Slurp ! Il peut avaler jusqu’à 100 lombrics en une nuit, comme des spaghettis. Grâce à lui, fini les limaces au potager : le hérisson est un sacré allié pour le jardinier ! Même si ce pique-assiette s’invite parfois dans la gamelle du chat…

© JL. Klein & ML. Hubert - Naturagency.

Piqûre toxique ?

L’ambassadeur des jardins dévore sans problème des insectes toxiques, comme le méloé. Ce dur à cuire supporte aussi des dizaines de piqûres de guêpes ou le venin de vipère à petite dose… Et pourtant, il est ultrasensible aux produits chimiques pulvérisés dans le jardin !

© BSIP SA (p. 15b) - Alamy.

Le sais-tu ?

Même relâché à plusieurs kilomètres de chez lui, il arrive à rentrer en quelques nuits.

J'aime

  • Un jardin sauvage avec plein de recoins et de passages (10 x 10 cm).

  • Une écuelle d'eau avant l'hiver ou durant une longue sécheresse.

J’aime pas

  • Les gazons tondus à ras, les jardins de graviers.

  • Les pesticides, les produits chimiques et les anti-limaces.

  • Une écuelle de lait : pour moi, c’est la diarrhée assurée.
Couverture de La Salamandre Junior n°129

Cet article est extrait de la Revue Salamandre Junior
n° 129
Avril- Mai 2020
Article

Réagir

Pour commenter sans créer de compte, il vous suffit de cliquer dans la case « nom » puis de cocher la case « je préfère publier en tant qu’invité ».