Usine de recyclage

Les insectes du sol, une usine de recyclage / © A. Cantou

Une feuille de chêne vient de faire le grand saut. Livraison de matière première pour l’entreprise du sol ! Les ouvriers d’une longue chaîne de transformation se mobilisent…

Avatar de Sofia Matos
- Mis à jour le
Article d'origine par
Activité
  • Niveaux :
    • Cycle 2 - CP
    • Cycle 2 - CE1
    • Cycle 2 - CE2
    • Cycle 3 - CM1
    • Cycle 3 - CM2
    • Cycle 3 - 6e
  • Lieu : En classe - À la maison
  • Ressource
Magazine La Salamandre Junior 108 : Lombrics, les pros du recyclage n°108 Octobre - Novembre 2016
Pages 12-13

Secteur I : découpe

Les ouvriers du sol grignotent les feuilles mortes qui composent la litière. Ils les découpent en débris de plus en plus fins, tout en fabriquant une quantité énorme de petites crottes qu’ils disséminent sur leur chemin.

Les parties les moins coriaces des feuilles se dégradent en premier sous l’action des animaux et des champignons. Ce qu’il en reste est appelé « squelette de feuille ».

© P. Lebeaux

© A.Cantou

Le collembole, acrobate de voltige

Blanc, bleu, rose ou jaune et tout juste visible à l’œil nu, il broute les végétaux et les champignons. Plus le collembole vit en profondeur, moins il est poilu et coloré. Il est capable de faire des culbutes impressionnantes grâce à une sorte de catapulte sous son abdomen !

Secteur II : laboratoire de chimie

Logées dans le sol, les racines ou les intestins des ouvriers, les bactéries fignolent le recyclage des matières pour les rendre mangeables par les plantes. Elles sécrètent une sorte de glu qui cimente les particules de terre en grains plus gros. Elles concoctent aussi des potions qui vont contribuer à la bonne santé et à la croissance des plantes.

Actinomycète, infirmière de pointe

Cette « bonne » bactérie produit des antibiotiques utiles aux plantes et aux hommes pour lutter contre les mauvaises bactéries. Elle vit en colonie, dont la forme est souvent très originale.

© S. Bindschedler
  • C’est quoi le sol ? C’est la partie superficielle et vivante de la croûte terrestre, une fine couche au-dessus de la roche.
  • Et la litière ? C’est l’ensemble des feuilles mortes et autres débris végétaux qui tombent au sol, le recouvrent et s’y décomposent. Elle alimente l’usine du sol.
  • Truc de ouf ! Dans une cuillerée à café de sol (10 g), il y a autant de bactéries que de personnes sur terre !
© A. Cantou

Secteur III : forage

Les animaux avalent, rejettent, transportent la terre, creusent des galeries ou des terriers. Ces ouvriers responsables du brassage général ont différentes techniques selon l'espèce. Ils permettent l’aération du sol le mélange de ses constituants et la pénétration de l’eau.

Les fouisseurs creusent des galeries avec leurs pattes, qui ont souvent la forme de pelles munies de griffes solides. Les mineurs travaillent avec des outils originaux : leurs mandibules ou leurs dents. Les tunneliers forent des galeries souvent très longues et fraient le chemin pour les petites racines.

  • 1 000 C’est le nombre de vers de terre qu’il y a sous 1 m2 de terre riche !
  • La vache ! Imagine un pâturage avec 4 vaches qui pèsent en tout 2 tonnes. Quel est le poids total des vers de terre qui vivent sous elles dans la terre de ce pâturage ? 2 tonnes, le même poids ! C’est dire s’ils sont nombreux !

  • 25 tonnes C’est le poids de matière organique que peuvent recycler les organismes en 1 an sous la surface d’un terrain de foot (7 000 m2) !

Ver de terre, ver à tout faire

Ce laboureur d’exception se déplace avec aisance dans le sol et remplit des fonctions in-dis-pen-sables ! Il fait remonter la matière minérale, enfouit la matière organique et c’est surtout dans son ventre que le sol prend forme. Parfois, il dépose en surface de longues crottes entortillées et très fertiles, les turricules.

© V. R. Tupinamba - iStock.com
Couverture de La Salamandre Junior n°108

Cet article est extrait de la Salamandre Junior
n° 108
Octobre - Novembre 2016
Article Feuilletage

Articles sur le même sujet

Réagir