Un amour de fauve

Lynx : amour de fauve / © Bildagentur Zoonar GmbH - Shutterstock

En cette fin d’hiver, les forêts résonnent de cris d’amour. Mâles et femelles vont-ils réussir à se rencontrer ? Petits secrets de la famille lynx boréal.

Avatar de Sofia Matos

Article d'origine par
Activité
  • Niveaux :
    • Cycle 2 - CE1
    • Cycle 2 - CE2
    • Cycle 3 - CM1
    • Cycle 3 - CM2
    • Cycle 3 - 6e
  • Lieu : En classe - À la maison
  • Ressource
Magazine

Vous avez un message !

Des mots d’amour flottent dans l’air : odeur de pipi, marques odorantes de frottage contre les troncs et les cailloux… Curieux ? Non, ces signes aident à la rencontre.

Dans le froid hivernal, le mâle pousse aussi à pleins poumons des appels rauques dans la nuit !

« Ma-ou… »

Au loin, une femelle miaule en réponse. Après des jours de recherche, les partenaires se trouvent enfin !

© Christian Heinrich / imageBROKER / Biosphoto

Félins pour l’autre

Les voilà nez à nez. Ils s’observent, s’approchent, se sentent et se saluent par des petits coups de tête, en se frottant le nez mutuellement.

Ils peuvent aussi marcher côte à côte en se frottant et… en se flairant le derrière. OK, pas très glamour.

Ils passent quelques jours ensemble à chasser, dormir et s’accoupler. Puis le mâle s’en va, à la recherche d’autres femelles…

© Eric Gasté

Danger !

À leur première sortie de la caverne, les jeunes lynx sont encore très petits et sont des proies faciles pour les loups, aigles et renards.

Mignons chatons

La femelle choisit un lieu protégé, comme une caverne ou un tronc d’arbre tombé, pour mettre bas fin mai ou début juin. Qu’ils sont choux, ces 1 à 4 petits lynx avec déjà des pinceaux aux oreilles. La mère lèche longuement le pelage tacheté de ses petits.

C’est parti pour des heures de tétées, de câlins et de ronrons.

© Eric Gasté

Petit minou deviendra gros minet

Après 2 mois, les petits font leur première sortie. Ils jouent, se chahutent, explorent les alentours et goûtent de la viande amenée par leur maman. Un soir, leur mère les emmène découvrir la forêt. Ils l’aident alors à rabattre le gibier et s’exercent à capturer leurs premiers chevreuils.

Vers l’âge de 10 mois, la maman finit par les repousser : ils doivent partir à la recherche de leur propre territoire.

Pires ennemis

Les jeunes quittent leur mère... C’est la période la plus dangereuse de leur vie ! Les risques ?
Les routes et les dérangements humains en général.

Couverture de La Salamandre Junior n°122

Cet article est extrait de la Salamandre Junior
n° 122
Février - Mars 2019
Article Feuilletage

Réagir

Pour commenter sans créer de compte, il vous suffit de cliquer dans la case « nom » puis de cocher la case « je préfère publier en tant qu’invité ».