Tout est bon dans le puceron !

Le repas de la coccinelle / © A. Wilhelm - Fotolia.com

Le repas préféré de la coccinelle ? Du puceron ! Et, pour le croquer, tous les moyens sont bons.

Avatar de Rédaction
- Mis à jour le
Article d'origine par
Activité
  • Niveaux :
    • Cycle 1 - MS
    • Cycle 1 - GS
    • Cycle 2 - CP
    • Cycle 2 - CE1
  • Ressource
Magazine La Petite Salamandre 05 : Demoiselle coccinelle n°5 Avril-Mai 2016
Pages 12-19

Snif, miam !
La coccinelle ne voit guère plus loin que le bout de ses antennes. C’est l’odeur de sa proie qui la guide. Pour chasser le puceron, elle longe les nervures et le bord des feuilles. Sauve qui peut ! Le puceron cherche à fuir en se laissant tomber au sol. S’il n’en a pas le temps, il se débat et projette un liquide gluant sur la coccinelle qui peut l'aveugler. Il essaie de lui faire lâcher prise…

© Emilie Vanvolsem

Appétit d’ogre
Mais la tactique du puceron ne réussit pas toujours… La coccinelle gagne souvent ! Toute la famille se régale : un mâle dévore 4 pucerons par jour, une femelle 20, et une larve plusieurs dizaines !

© Illustration : Emilie Vanvolsem Photo : J.-C. Malausa / Biosphot

Au dodo
À la fin de l’été, il n’y a plus grand-chose à manger. Les coccinelles se rassemblent par milliers dans un abri de feuilles mortes, une fissure de rocher ou derrière un volet. Elles y dormiront tout l’hiver avant de se réveiller affamées au printemps suivant…

L’amie du jardinier
En mangeant les pucerons, la coccinelle débarrasse les plantes du potager de ces petites bêtes dévoreuses. Un insecticide 100 % naturel ! Une de perdue…

Lors d’une attaque, le puceron peut abandonner une de ses pattes pour se sauver !

Couverture de La Petite Salamandre n°5

Cet article est extrait de la Petite Salamandre
n° 5
Avril-Mai 2016
Article Feuilletage

Articles sur le même sujet

Réagir