Toile d’araignée – pour grimper, se balancer et ramper

Activité scolaire et éducative dans la nature : des enfants dans une toile de corde. / © Timo Ullmann

Activité scolaire et éducative dans la nature : les enfants réalisent une grande toile d’araignée avec de la corde.

Avatar de SILVIVA
- Mis à jour le
Publié par
Activité
  • Niveaux :
    • Cycle 1 - MS
    • Cycle 1 - GS
    • Cycle 2 - CP
    • Cycle 2 - CE1
    • Cycle 2 - CE2
    • Cycle 3 - CM1
    • Cycle 3 - CM2
    • Cycle 3 - 6e
  • Domaines : Enseignement moral et civique (EMC)
  • Lieu : Cour de l’école - Parc - Forêt - Haie - Prés - Eau
  • Matériel : 1 longue corde (20m), 10-14 cordes courtes, 3-6 arbres proches

Exercice :

Installation :

  • Fixez la longue corde avec un nœud de bois autour d'un arbre.
  • Tendez-la à chaque arbre, et faites-en une fois le tour.
  • Croisez la corde au milieu.
  • Finissez la construction avec le nœud tendeur simple.
  • Construisez la toile d'araignée avec 10-14 courtes cordes :
  • Fixez chaque corde avec un nœud tête d'alouette sur la longue corde.
  • *Fixez les deux extrémités de chaque corde avec* un nœud tête d'alouette.

Variantes :

Tendez la toile à une hauteur de 50 cm du sol. Ainsi, vous pouvez sauter dedans, ou ramper dessous sans la toucher. Qui arrive à passer en sautant sans toucher une seule corde ? Fixez 2-3 clochettes dans la toile pour contrôler : quand cela sonne, c’est sûrement qu’une corde a été touchée !

Tendezla toile verticalement : fixez deux longues cordes, l’une à 50 cm et l’autre à 2 m, au-dessus du sol. Fixez les petites cordes aux longues. Vous pouvez, de même, y mettre des clochettes. Est-ce que vous arrivez à passer, toute la classe, à travers la toile d’araignée, sans qu’aucun enfant ne touche une corde ? Ou, plus simplement, sans qu’aucune clochette ne sonne ?

Idées de jeux

Les enfants peuvent s’y défouler, se reposer, s’y tenir en équilibre, grimper à l'envers sous la toile, s’y balancer, ramper sous la toile sans la toucher, etc. Ou bien jouer : un enfant se penche comme une araignée dans la toile. Les autres sont des mouches, ils essayent de passer sous la toile sans que l'araignée ne les touche. L'enfant touché devient lui-même une araignée et remplace l'autre.

Suites possibles

Chaque enfant se constitue une « **boîte à nœuds » **: avec une ficelle ou une cordelette, il fait tous les nœuds appris correctement et les met dans la boîte. Il note sur des étiquettes le nom des nœuds et place les étiquettes à côté des nœuds correspondants. L’enseignant contrôle les nœuds. La boîte à nœuds sert à mémoriser les nœuds. Elle peut aussi être sortie en salle de classe, les enfants s’entraînent entre les pieds des pupitres ou des chaises.

Vous pouvez également vous fabriquer un répertoire de nœuds à l’aide de deux bâtons : autour d’un ou de deux bâtons, faire tous les nœuds appris, fixer les bâtons au sac à dos ou à la boucle de la ceinture.

L’enseignant explique et montre le tour de magie avec le nœud (voir introduction), les enfants l’apprennent.

On peut (auto-) évaluer si la construction en cordes est faite correctement pendant l’essai test : tout ce qui ne tient pas doit tout de suite être corrigé.

En général, les constructions de cordes devraient être disponibles pour l’expérimentation libre, pour tous les niveaux d’âges. Après une phase de jeu libre, l’enseignant enchaîne avec une activité dirigée (exercice de gym, jeu de mouvements). Pour améliorer les capacités individuelles des enfants, il les coache pendant les exercices les plus difficiles.

Trucs et astuces

Soyez attentif, en choisissant les cordes, au poids maximal qu’elles supportent.

Introduisez le check-partenaire chez les enfants: deux enfants contrôlent leurs nœuds mutuellement.

Contrôlez toutes les constructions avant utilisation.

Les enfants mémorisent bien les nœuds si vous accompagnez leur explication par une histoire ou une image. Par exemple pour le nœud de maçon: « Un serpent se love autour d‘un arbre. Il voit sa propre queue et pense que c‘est un autre serpent. Il embrasse l‘autre serpent et s‘enroule autour de lui-même. »

Planifiez suffisamment de temps pour défaire les nœuds. Apprenez aux enfants non seulement à faire les nœuds, mais également à de les défaire.

Bibliographie

Sur le site des scouts (www.hajk.ch), vous trouvez de bonnes illustrations et livres sur les nœuds.

La marche à suivre de ce chapitre se base sur le livre « Schaukelfee und Klettermax – Seilspielgeräte für Kinder im Wald » d'Alexandra Schwarzer, avec l’aimable autorisation de l’auteure. Elle propose des formations en français et en allemand en constructions de cordes: www.naturundbewegung.de.

Articles sur le même sujet

Réagir