Tenues de saison

Hiver comme été, l’hermine se fond dans le paysage. Elle a une astuce… Elle change de robe deux fois par an !

Avatar de Rédaction
- Mis à jour le
Article d'origine par
Activité
  • Niveaux :
    • Cycle 1 - MS
    • Cycle 1 - GS
    • Cycle 2 - CP
    • Cycle 2 - CE1
  • Ressource

Ce matin, il neige à gros flocons. La campagne, tout emmitouflée de blanc, est silencieuse.
Rares sont les animaux qui s’y aventurent. Soudain, une petite tête jaillit du sol comme une marionnette ! Droite comme un i, elle scrute la prairie puis dévoile sa fine silhouette.
Aucun doute : bien camouflée dans sa fourrure d’hiver, c’est l’hermine ! Pfuiiit ! Elle part à toute allure, bondit, s’arrête, repart, disparaît, zigzague... Où va-t-elle ainsi ?

© F. Gréban

Doudoune camouflage

Comment chasser dans la neige sans se faire repérer ? Tout simplement en s’habillant de blanc !
Chaque fin d’automne, l’hermine revêt un épais pelage immaculé et peut se déplacer incognito tout l’hiver.

Pas touche !

L’hermine a longtemps été chassée pour sa belle fourrure blanche : on fabriquait les manteaux des rois de France avec !
Aujourd’hui, elle est protégée en France et en Suisse.

© F. Sommariva / imageBROKER / age fotostock

Robe de printemps

Entre mars et avril, elle enfile sa tenue des beaux jours : un pelage brun foncé avec le ventre jaunâtre. Si la mue a lieu avant que la neige fonde, l’animal devient très vulnérable : l’aigle ou le renard peuvent facilement l’apercevoir sur la neige !

Pinceau noir

Le bout de la queue reste noir toute l’année. C’est probablement une ruse pour tromper les prédateurs, comme la buse ou le faucon.
Le rapace lance ses serres vers ce pinceau noir qui s’agite… et rate l’hermine qui a le temps de fuir !

© Émilie Vanvolsem

Poilus

Le lièvre, le chevreuil, le renard… changent aussi de fourrure, on dit qu’ils muent.

Couverture de La Petite Salamandre n°4

Cet article est extrait de la Petite Salamandre
n° 4
Février-Mars 2016
Article Feuilletage

Articles sur le même sujet

Réagir