Secrets de héron

© shutterstock

Rendez-vous au bord de l'eau pour en apprendre plus sur un oiseau redevenu commun grâce à sa protection : le héron cendré.

Avatar de Julien Perrot
- Mis à jour le
Publié par

Une ville comme Neuchâtel offre un avantage considérable pour les naturalistes qui ne vivent pas à la campagne : son lac. Il permet d'observer à coup sûr des oiseaux. Au milieu des mouettes, des canards et des grèbes, il n'est pas rare d'observer posé sur les rocher le héron cendré, notre vedette du jour. Avec son corps tout gris, ses longues pattes et son long bec il est facilement reconnaissable. Cet excellent pêcheur a longtemps été persécuté. A tel point qu'il y a quelques dizaines d'années, l'observation d'un héron cendré était un véritable évènement. Heureusement, il est protégé depuis 1979 et est devenu assez commun au bord de l'eau.

Le héron cendré mange des poissons de toute taille, des grenouilles, beaucoup d'insectes aquatiques. Il pêche à l'affût en avançant doucement, une fois la proie repérée il la capture d'un coup de bec vif et précis. De préférence solitaire, il peut toutefois former des groupes plus ou moins pacifiques sur les plans d'eau riches en nourriture.

A la fin de l'hiver il niche en groupes dans des aires construites dans des arbres. Ces rassemblement appelés héronnières attire aussi d'autres échassiers comme les aigrettes.

Le héron n'est pas le seul échassier de nos régions, on le confond parfois avec d'autres oiseaux. C'est le cas de la gracieuse grue cendrée ou du rare héron pourpré.

Apprenez-en encore plus sur cet oiseau dans notre dossier complet.

Apprenez à reconnaitre d'autres échassiers avec notre guide nature Les oiseaux.

Pensé pour tenir dans votre poche, ce guide dense et clair réunit l'ensemble des oiseaux qui volent, nichent ou migrent près de chez vous. De la mer aux sommets des montagnes en passant par les champs ou les villes, faites connaissance avec les oiseaux qui volent, nichent ou migrent près de chez vous. Grâce à ce livre pratique, menez l’enquête et retrouvez le propriétaire du nid, des oeufs ou des plumes observés en balade ou dans un coin du jardin.

Réagir

Pour commenter sans créer de compte, il vous suffit de cliquer dans la case « nom » puis de cocher la case « je préfère publier en tant qu’invité ».