Sauterelle ou Criquet ?

Comment différencier ces deux insectes pourtant très ressemblants ? / © GreenphotoKK - iStock, Pixaterra - Fotolia
Avatar de Claire Kowalski
- Mis à jour le
Article d'origine par
Activité
  • Niveaux :
    • Cycle 2 - CP
    • Cycle 2 - CE1
    • Cycle 2 - CE2
    • Cycle 3 - CM1
    • Cycle 3 - CM2
    • Cycle 3 - 6e
  • Lieu : En classe - À la maison - Forêt
© GreenphotoKK - iStock

Identification

  • Couleurs : vert, gris, rouge, brun, jaune… variées !
  • Régime : omnivore, parfois carnivore
  • Alimentation : plantes, chenilles, pucerons, criquets et sauterelles plus petits
  • Habitat : prairies, jardins, milieux humides, lisières, voies ferrées, champs, haies

Inconnu aux longues pattes

Qui vient de faire un grand bond avec ses pattes arrière démesurées ? Regarde les antennes de la bête : leur taille te permet de distinguer la sauterelle du criquet. Facile. Sauf qu’on oublie le grillon qui, comme la sauterelle, a de longues antennes ! Mais lui est toujours marron ou noir et a les pattes arrière écartées du corps.

À s’en frotter les ailes !

Les mâles sauterelles sont des virtuoses du chant. Ils frottent leurs ailes l’une contre l’autre pour séduire les femelles, plutôt le soir. Cela crée une vibration : la stridulation. Après l’accouplement, les femelles plantent leur « sabre » dans les plantes ou le sol pour pondre leurs œufs un à un.

Abracadamiam !

Certaines sauterelles, comme la magicienne dentelée, sont de redoutables prédatrices et mangent même d’autres criquets ou sauterelles !

Qui est là ?

Les stridulations des sauterelles sont très variées. Elles peuvent faire penser à un compteur électrique sous tension, au chant du crapaud ou à des épingles tombant sur le sol…

© Pixaterra - Fotolia

Identification

  • Couleurs : vert, gris, rouge, brun, jaune… variées !
  • Régime : végétarien
  • Alimentation : plantes (essentiellement herbe)
  • Habitat : prairies, jardins, milieux humides, lisières, voies ferrées, champs, haies

Violonistes romantiques

Les criquets mâles chantent en frottant une patte arrière contre le bord d’une de leurs ailes. Ceci dans un mouvement de va-et-vient rapide. Comme un archet qui frotte sur la corde d’un violon ! La patte, en forme de peigne à l’intérieur des cuisses, frotte une nervure spéciale
de l’aile. Les femelles émettent aussi des sons.

Une fois, et c’est fait !

Les femelles criquets pondent en général leurs œufs en une fois. Elles enfoncent d’abord leur abdomen dans le sol, puis expulsent par leur organe de ponte un paquet d’œufs qui ressemble à une grappe de bananes. Ils sont enveloppés d’une substance protectrice qui durcira et leur permettra de résister aux intempéries.

Bas les pattes !

Après avoir touché un criquet, tu as peut-être remarqué des taches jaune orangé sur tes doigts. Ne t’inquiète pas, il n’était pas blessé. Il a juste expulsé un liquide pour repousser son prédateur…

Couverture de La Salamandre Junior n°111

Cet article est extrait de la Salamandre Junior
n° 111
Avril - Mai 2017
Article Feuilletage

Réagir