Sa maisonnette sur le dos

Maisonnette sur le dos de l'escargot / © Sergei Mironenko - Alamy

Il a l’air fragile et ramollo, mais l’escargot est un petit costaud. Et dans sa coquille-maisonnette qu’il ne quitte jamais, il est au frais et à l’abri des ennemis.

Avatar de Pascale Hédelin

Article d'origine par
Activité
  • Niveaux :
    • Cycle 1 - MS
    • Cycle 1 - GS
    • Cycle 2 - CP
  • Lieu : En classe - À la maison
  • Ressource
Magazine La Petite Salamandre 20 : Petit escargot n°20 Octobre - Novembre 2018
Pages 14-15

Mini-caravane

À sa naissance, bébé escargot a déjà sa maison sur le dos. Sa coquille est molle et fragile. Peu à peu, elle va durcir et grandir avec lui. En forme de spirale, elle est en calcaire, une matière dure que l’on trouve dans certaines roches. Si son bord est cassé, la coquille peut se réparer !

© Robert Pickett - Alamy

Pas si ramollo

Son corps tout mou n’a pas d’os. Très souple et élastique, il peut se tortiller dans tous les sens et s’étirer tout en longueur. Pratique pour faire le grand écart et passer d’une plante à l’autre au-dessus du vide !

Un escargot tout chaud

Il fait chaud et sec ? Pas question de se balader ! L’escargot craint le soleil qui dessèche sa peau fragile. Hop, il se réfugie sous une souche et rentre dans sa coquille protectrice. Quand il pleut, tout va mieux !

© Redstallion - iStock

C’est ma cousine

La limace est aussi un gastéropode, mais sans coquille ! Pour se protéger, elle doit s’enterrer dans le sol ou sous un bout de bois, si le temps n’est pas à la pluie.

Vite, à l’abri !

Attention au hérisson, mais aussi au blaireau ou à la grive : ils le guettent pour le croquer. Si un ennemi surgit, 1-2-3… l’escargot disparaît : il se recroqueville dans sa coquille et s’y entortille. Difficile de l’en déloger !

Couverture de La Petite Salamandre n°20

Cet article est extrait de la Petite Salamandre
n° 20
Octobre - Novembre 2018
Article Feuilletage

Réagir