Rimes à la queue-leu-leu

Activité scolaire et éducative dans la nature : Des prénoms qui riment avec des objets de la nature. / © Timo Ullmann

Activité scolaire et éducative dans la nature : les enfants cherchent les prénoms de leurs camarades qui riment avec des objets trouvés ou des termes appris.

Avatar de SILVIVA
- Mis à jour le
Article d'origine par
Activité
  • Niveaux :
    • Cycle 2 - CE2
    • Cycle 3 - CM1
    • Cycle 3 - CM2
    • Cycle 3 - 6e
  • Domaines :
    • Français
    • Questionner le monde
  • Lieu : Cour de l’école - Parc - Forêt - Haie - Prés - Jardin - Eau
  • Matériel : Aucun
  • Ressource
Livre Enseigner dehors Pages 33

Exercice

On cherche les prénoms des élèves qui riment avec des objets trouvés ou des termes appris. Par exemple :

« Yves a trouvé une pive.

Yves a trouvé une pive, Charlotte a trouvé une carotte.

Yves a trouvé une pive, Charlotte a trouvé une carotte, Hélène a trouvé une graine. »

Pas évident, non ? Pour simplifier, les enfants peuvent chercher un élément des environs qui commence par la même lettre que leur prénom :

« Simon a trouvé un sapin.

Simon a trouvé un sapin, Théo a trouvé un tilleul.

Simon a trouvé un sapin, Théo a trouvé un tilleul, Emma a trouvé une écorce. »

Variante :

Les enfants reçoivent un élément naturel et décrivent une de ses caractéristiques à l’aide d’une rime. Par exemple :

« La mousse est douce.

La mousse est douce, la coquille est fragile.

La mousse est douce, la coquille est fragile, le sable est variable. »

La classe se met en cercle. Un enfant commence, il met un élément naturel au milieu et dit sa phrase correspondante. Le prochain enfant y met son élément, répète la première phrase et dit sa phrase qui va avec son élément posé. Ainsi les rimes se multiplient, d‘après le degré jusqu‘au 5ème ou 10ème enfant. Le prochain enfant commence une nouvelle série de rimes.

À la fin du cycle 2, lorsque les enfants ont suffisamment de vocabulaire dans une langue étrangère, on peut faire cette activité dans une langue étrangère apprise.


Suites possibles

Les enfants formulent des phrases rigolotes en utilisant un ou plusieurs éléments naturels commençant par la même lettre / le même son. Par exemple, s’ils ont vu une souris : « La souris grise saute sans cesse sous et sur la souche de saule ». Ou, s’ils ont récolté des feuilles : « Les feuilles de la forêt frémissent dans le frimas de février ». Les enfants notent leurs phrases dans le cahier, soit en plein air, soit en salle de classe.

À deux : un enfant tire un caillou d’un sac, sur lequel est écrit une lettre ou un son. Il nomme le plus de mots possibles dans l’environnement qui commencent par cette lettre / ce son. S’il ne sait plus de mots, c’est à l’autre enfant de tirer un caillou. On écrit correctement les mots trouvés. L'enseignant montre un élément trouvé, les enfants disent ou écrivent le déterminant avec le mot. On classe les éléments naturels : d'après le sens, la famille, le contraire, l'âge...

Trucs et astuces

Pour connaître les possibilités de trouver des lettres ou des sons de votre lieu en plein air, faites vous-mêmes l'exercice de recherche, et notez lesquels on trouve facilement / difficilement / pas du tout. Laissez tomber les lettres trop difficiles à repérer dans les environs.

Abécédaire : concentrez-vous sur une petite partie de l'Abécédaire par sortie.

Langue secrète de la nature : faites attention à ce que les mots choisis ne contiennent qu'une seule lettre difficile à trouver.

Enseigner dehors

Cet article est extrait de Enseigner dehors

Articles sur le même sujet

Réagir