Ravitaillement aérien

Des serres acérées lui permettent d'agripper sa proie pour la capturer. / © Willi Rolfes/NIS - Age Fotostock

En été, le mâle a toute une famille à nourrir. Que ramasse-t-il durant ses incessants allers-retours ?

Avatar de Sofia Matos
- Mis à jour le
Article d'origine par
Activité
  • Niveaux :
    • Cycle 2 - CE1
    • Cycle 2 - CE2
    • Cycle 3 - CM1
    • Cycle 3 - CM2
    • Cycle 3 - 6e
  • Lieu : En classe - À la maison
  • Ressource
© Willi Rolfes/NIS - Age Fotostock

Leçon de pilotage

1) Vol à voile : il étend les ailes pour se laisser porter par les vents ascendants sans effort. Eh oui, un planeur, ça n’a pas de moteur.

© Florence Dellerie

2) Vol plané : il se laisse glisser tranquillement pour scruter le sol. Sa tête tourne de gauche à droite.

© Florence Dellerie

3) Piqué : il plonge en piqué.

© Florence Dellerie

4) Capture : il sort ses courtes pattes au dernier moment pour saisir sa proie avec ses serres.

© Florence Dellerie

Menu à bord

Charognes
Petits mammifères (campagnol, taupe)
Oiseaux
Lézards, batraciens
Grands insectes (chenilles, criquets)
Lombrics
Poissons

© Illustration : Éric Gasté

Vous avez dit royal ?

Notre élégant oiseau de proie visite souvent… les décharges afin de se mettre quelques déchets sous le bec ou de débusquer les rongeurs qui y vivent.

Il y a voler et voler

Le milan est aussi un pirate quand ça l’arrange. Il chipe le butin des autres rapaces : le poisson du balbuzard, le pigeon du pèlerin...

Chute sans parachute

Le rapace planeur trouve astucieusement sa nourriture, mais subit le revers de la médaille. Les charognes qu’il repère sont parfois toxiques, car tuées par des pesticides, ou sur des routes exposées à la circulation.
Ses vols de repérage à basse altitude le rendent vulnérable aux tirs illégaux et aux éoliennes. C’est devenu un oiseau gravement menacé à certains endroits.

© FLPA/Roger Tidman - Age Fotostock

Pelote de réjection

Comme tous les rapaces, le milan régurgite les restes non digérés de ses repas (peau, poils, carapaces d’insectes, os…) sous forme d’une pelote compacte de 40 à 80 mm.

Couverture de La Salamandre Junior n°112

Cet article est extrait de la Salamandre Junior
n° 112
Juin - Juillet 2017
Article Feuilletage

Articles sur le même sujet

Réagir