Populage ou ficaire ?

Populage ou ficaire / © O. Kovalenko / shutterstock.com, V. Bondarenko / shutterstock.com
Avatar de Claire Kowalski
- Mis à jour le
Article d'origine par
Activité
  • Niveaux :
    • Cycle 2 - CP
    • Cycle 2 - CE1
    • Cycle 2 - CE2
    • Cycle 3 - CM1
    • Cycle 3 - CM2
    • Cycle 3 - 6e
  • Lieu : En classe - À la maison
© V. Bondarenko / shutterstock.com

Identification

  • Taille : 10 à 30 cm (plus petite !)
  • Habitat : haies, vergers, sous-bois, rives
  • Fleurs : 2 à 4 cm de diamètre
  • Floraison : mars à mai

Figue à clones

La ficaire pousse souvent en colonies formant des tapis entiers de feuilles parsemés d’étoiles dorées. Et pour cause : elle se reproduit en faisant des clones ! À son pied, tu peux voir des sortes de minuscules pommes de terre en forme de figue qui lui ont donné son nom. Ces bulbilles bourgeonnent et donnent naissance à de nouveaux individus. Pop !

À la cueillette

La ficaire, cousine des boutons-d’or, est une des seules plantes comestibles de sa famille : les renoncules. Ses feuilles, riches en vitamine C, étaient efficaces contre le scorbut en temps de guerre et de disette. Un conseil : choisis les feuilles les plus claires, meilleures au goût, pour agrémenter tes salades.

Fourmi porte-bébé

À part par clonage, la ficaire se reproduit aussi avec des graines. Celles-ci sont disséminées par les fourmis !

© O. Kovalenko / shutterstock.com

Identification

  • Taille : 15 à 50 cm (grande !)
  • Habitat : rives, prés humides et marécages
  • Fleurs : jusqu’à 5 cm de diamètre
  • Floraison : mars à juin

Bain de pieds

Le populage a de drôles de surnoms : sarbouillotte, souci d’eau ou grand bassin. Tu l’auras deviné, il aime pousser les pieds dans l’eau (douce). En plus, ses graines se disséminent au fil de l’eau ! Son nom « populage » vient de « peuplier », car ses feuilles rappellent celles de cet arbre également amateur de sols humides.

Sarbouillotte bouillie?

Le populage a longtemps été consommé comme légume. Étrange, car il est toxique si on ne prend pas de précautions ! Il faut cuire les feuilles dans plusieurs eaux pour enlever la substance âcre qui provoque des troubles digestifs. En revanche, on peut manger ses boutons marinés dans du vinaigre comme des câpres.

Deuxième printemps ?

Le populage est un des premiers signes annonciateurs du printemps… mais il n’hésite pas à refleurir en automne !

Couverture de La Salamandre Junior n°110

Cet article est extrait de la Salamandre Junior
n° 110
Février - Mars 2017
Article Feuilletage

Articles sur le même sujet

Réagir