Plein d’idées pour la planète

La Minute Nature rencontre à l'école des jeunes pour répondre à leurs question et les aider à se lancer de beaux défis pour protéger la planète et limiter le réchauffement climatique.

Avatar de Julien Perrot

Publié par

Les élèves d’une classe de Lausanne regardent toutes les semaines la Minute Nature. L’occasion parfaite pour leur rendre une petite visite et répondre à leurs questions.

Pourquoi avoir commencé à faire des vidéos sur Youtube ?

« J’ai commencé Youtube pour atteindre les jeunes, car c’est là qu’on les trouve. J’ai appris tout seul à me filmer et réaliser mes vidéos. J’espère que celles-ci convaincront les gens à aller dehors pour regarder la nature. »

Combien faut-il de temps pour réaliser un épisode de la Minute Nature ?

« En tout ça me prend une demi-journée. Je choisis un sujet, me documente et fait un petit scénario, puis je pars me filmer sur le terrain. Ensuite mes collègues Daniel ou Sébastien s’occupent du montage. »

Quel épisode avez-vous préféré tourner ?

« Celui que je tourne en ce moment avec vous ! De manière générale je pense qu’il faut se réjouir de ce qu’on fait maintenant. »

Comment avez-vous eu l’idée de créer une revue sur la nature ?

« J’ai grandi à la campagne et j’aimais bien aller observer les plantes et les animaux. Très vite, je me suis rendu compte que la nature autour de moi était détruite. Cela m’a rendu triste. J’ai donc décider d’agir à mon échelle en créant un petit journal pour partager mon amour de la nature avec les autres. »

Avez-vous réussi à convaincre les gens de respecter la planète ?

« J’ai un peu contaminé ma famille et mes amis ! Il y a aussi les personnes qui regardent nos vidéos et lisent nos revues qui nous disent qu’ils sortent plus souvent observer la nature grâce à nous. »

Pensez-vous qu’ils est trop tard pour limiter le réchauffement climatique ?

« C’est tard, il faut agir très vite et on a une grosse responsabilité. »

Face à l’urgence climatique, les élèves ont réfléchi à des défis à se lancer au quotidien pour préserver la planète.

Je veux arrêter de manger de la viande et utiliser moins d’eau.

Je ne vais plus prendre l’avion pour me déplacer pour mes vacances en Europe.

Je vais installer un hôtel à insectes dans mon jardin.

Je veux acheter uniquement des aliments bio et utiliser le plus possible les transports en commun.

Je pense que chaque personne devrait se lancer le défi de planter un arbre !

Et si vous êtes en Suisse, rendez-vous ce samedi 28 septembre à Berne pour la grande marche pour le climat.

Articles sur le même sujet

Réagir

Pour commenter sans créer de compte, il vous suffit de cliquer dans la case « nom » puis de cocher la case « je préfère publier en tant qu’invité ».