Pigeon ou tourterelle ?

© Miroslav Hlavko, lues01 - Shutterstock

Face à face, pigeon contre tourterelle.

Avatar de Rédaction
- Mis à jour le
Article d'origine par
Activité
  • Niveaux :
    • Cycle 2 - CE1
    • Cycle 2 - CE2
    • Cycle 3 - CM1
    • Cycle 3 - CM2
    • Cycle 3 - 6e
  • Lieu : En classe - À la maison
  • Ressource
Magazine La Salamandre Junior 120 : Journal d’une salamandre n°120 Octobre - Novembre 2018
Pages 24-25
© Miroslav Hlavko - Shutterstock

Identification

  • Taille : 40 à 42 cm
  • Poids : 450 à 520 g
  • Famille : Columbidés
  • Habitat : forêts, campagne, parcs et jardins en ville
  • Alimentation : graines, fleurs, feuilles vertes, bourgeons

Palombe des forêts

Surnommé palombe, le pigeon ramier est le plus grand des pigeons d’Europe ! C’est aussi la version farouche et forestière du pigeon des villes, mais le ramier a une tache blanche au cou. Il est parfois considéré comme nuisible, car il peut faire des dégâts en se nourrissant dans les cultures. Résultat : il est chassé et menacé. Mais il est de plus en plus visible dans les parcs urbains, où il se sait en sécurité.

Claquement d’ailes

Comme sa cousine la tourterelle, le pigeon ramier se lance dans une jolie parade aérienne : il prend de la hauteur, claque un coup d’ailes et hop ! descend ailes déployées. Mais le mâle se pavane aussi à terre, queue étalée et gorge gonflée. Les deux poussins sont nourris d’une bouillie de graines, appelée « lait de pigeon ». Le nid devient de plus en plus volumineux à chaque réutilisation, soit 3 couvées par an.

© Eric Gasté

Voyage périlleux

As-tu vu ces groupes de pigeons au vol ultrarapide et rectiligne filer vers le sud en automne ? C’est la migration du ramier, mais il doit prendre garde aux fusils.

© Eric Gasté

© lues01 - Shutterstock

Identification

  • Taille : 31 à 33 cm
  • Poids : 150 à 225 g
  • Famille : Columbidés
  • Habitat : campagne, parcs et jardins en ville
  • Alimentation : graines, fleurs, bourgeons, baies

Tête de turc ?

Devine d’où vient la tourterelle turque ? Raté ! Elle est originaire d’Inde. Cet oiseau couleur sable ne s’est installé en Europe qu’au siècle dernier, mais il est déjà très familier. De la ville à la campagne, la tourterelle prend ses aises en faisant des raids dans les champs de blé ou en chipant le grain des poules. Dotée d’une grande capacité d’adaptation, elle étend même son habitat jusqu’au cercle arctique.

Tourtereaux romantiques

C’est tout au sommet d’un poteau ou d’un toit que le mâle chante pour sa belle. Puis les deux tourtereaux se font des baisers sur le cou et la tête, perchés côte à côte. Trop chou ! Après, ils couvent à tour de rôle deux beaux œufs blancs sur un nid plat fait de brindilles, typique des columbidés. Les poussins ont aussi droit au « lait de pigeon ». La tourterelle peut faire jusqu’à 6 couvées par an !

© Eric Gasté

Cool, ça roucoule

On te l’accorde, nos deux oiseaux ont un chant similaire, une note roucoulante répétée inlassablement. Un moyen pour les reconnaître ? Celui de la tourterelle est répété par groupes de 3 : « rouuu-rouuu-rouuu ! », contre 5 chez le pigeon ramier.

© Eric Gasté

Couverture de La Salamandre Junior n°120

Cet article est extrait de la Salamandre Junior
n° 120
Octobre - Novembre 2018
Article Feuilletage

Réagir

Pour commenter sans créer de compte, il vous suffit de cliquer dans la case « nom » puis de cocher la case « je préfère publier en tant qu’invité ».