Chouette chevêchette : petite… fonde grande famille

La maison de la chevêchette. / © Dominique Schmitt

En avril, les bébés chevêchettes sortent de leur coquille… Mini-chouettes mais maxi-famille !

Avatar de Sofia Matos

Article d'origine par
Activité
  • Niveaux :
    • Cycle 2 - CE1
    • Cycle 2 - CE2
    • Cycle 3 - CM1
    • Cycle 3 - CM2
    • Cycle 3 - 6e
  • Lieu : En classe - À la maison - Forêt

© Éric Gasté

Aux premières loges

Pour avoir la chance d’observer une chevêchette, repère les trous dans les arbres : hêtres, sapins, épicéas…
La petite chouette s’installe dans les loges abandonnées de pic épeiche ou pic tridactyle. Elle y fait des réserves, se repose… et fonde une famille.

Chants d’Amour

Les couples se forment au printemps et à l’automne. Leurs chants flûtés s’entendent à 1 km à la ronde, à l’aube ou au crépuscule. Durant sa cour, le mâle présente son territoire à la femelle, lui fait visiter sa loge et lui offre de la nourriture.

© David Tipling – Alamy

9 grammes

Balèze ! C’est le poids d’un œuf. Au total, tous les œufs représentent 60 à 80 % du poids de la femelle.

© Frédéric Renaud

Famille nombreuse

Avril est là ! Après 1 mois de couvaison, 5 à 7 poussins riquiqui naissent au fond de la loge. Une note flûtée du mâle annonce que le repas est servi. Ouf, la femelle sort se dégourdir les ailes, puis découpe la viande et donne délicatement la becquée.

© Christian Fosserat

3 pelotes

Quand Papa chasse… Maman fait le ménage ! Poils, plumes et restes de repas régurgités chaque jour s’accumulent au pied du tronc. Avec 3 pelotes environ par chouette, quel boulot !

0/20 pour papa

Si Maman disparaît… Papa n’assure pas ! Il continue d’apporter à manger à ses petits mais ne sait pas les nourrir : il ne découpe pas la viande.

© Éric Gasté

Le grand saut

Un mois plus tard, la loge est trop étroite ! Curieux et encouragés par les sifflements des parents, les petits regardent tour à tour le monde extérieur avec envie.
Un premier se lance d’un vol maladroit, suivi des autres. Ils seront encore nourris 2 à 4 semaines… avant de vivre leur vie !

Couverture de La Salamandre Junior n°117

Cet article est extrait de la Salamandre Junior
n° 117
avril - mai 2018
Article Feuilletage

Réagir