Parades aériennes

Parades aériennes / © biosphoto - Alamy

Le voir chasser est très impressionnant. Mais il y a mieux : les incroyables acrobaties des aigles amoureux. Un spectacle à couper le souffle !

Avatar de Sofia Matos

Article d'origine par
Activité
  • Niveaux :
    • Cycle 2 - CE1
    • Cycle 2 - CE2
    • Cycle 3 - CM1
    • Cycle 3 - CM2
    • Cycle 3 - 6e
  • Domaines : Sciences et technologie
  • Lieu : En classe - À la maison

Haute voltige

La période de reproduction s’ouvre l’hiver par des parades aériennes spectaculaires.

Au programme : loopings, échanges de proies en l’air et vols façon « montagnes russes » alternant piqués vertigineux et battements d’ailes pour remonter. Incroyable !

Parfois, l’un des aigles se retourne en l’air et tend ses serres que l’autre saisit.

Eric Gasté

Mascotte qui a le tournis / © Eric Gasté

Brève communication

Peu bavards, les adultes lâchent aboiements aigus ou miaulements durant les parades.

On dit qu’ils glatissent ou trompettent.

Eric Gasté

Bagarre d'aigles / © Eric Gasté

Espace aérien

Les jeunes aigles vivent en solitaire dans leur royaume de haute montagne. Mais, dès qu’ils le peuvent, ils se mettent en couple et restent unis à vie.

Ensemble, ils défendent leur territoire de chasse contre les intrus par des manœuvres aériennes d’intimidation et, si les environs du nid sont menacés, par un combat aérien.

Camp de base

Un couple d’aigles possède une dizaine de nids, appelés aires. Prévoyant, il en retape plusieurs. Un seul nid peut atteindre plus de 1 m d’épaisseur et 2 m de diamètre. Impressionnant.

Construits de branchages, ils sont le plus souvent établis sur une corniche de falaise.

Nid d'aigle / © FLPA/Desmond Dugan - Agefotostock

Aires en vue

On repère souvent les aires grâce aux traînées jaunes ou orange qui coulent sur les falaises.

Cette couleur est due à un lichen qui pousse là où les fientes s’accumulent.

Eric Gasté

Mascotte en tant qu'agent de piste de décollage / © Eric Gasté

Début de l’aventure…

En mars, ça y est : le nid est choisi et la femelle pond souvent 2 œufs à quelques jours d’intervalle sur un lit d’herbes et de brindilles fraîches.

Elle les couve durant une quarantaine de jours, parfois relayée par le mâle. Celui-ci s’occupe de chasser et de ravitailler sa partenaire.

Oeufs d'aigles / © Gerrit Vyn - Nature Picture Library
Couverture de La Salamandre Junior n°128

Cet article est extrait de la Revue Salamandre Junior
n° 128
Février - Mars 2020
Article

Articles sur le même sujet

Réagir

Pour commenter sans créer de compte, il vous suffit de cliquer dans la case « nom » puis de cocher la case « je préfère publier en tant qu’invité ».