Mouette rieuse ou goéland cendré ?

Mouette rieuse ou goéland cendre / © MikeLane45 – Istockphoto.com, ondrejprosicky – AdobeStock
Avatar de Claire Kowalski
- Mis à jour le
Article d'origine par
Activité
  • Niveaux :
    • Cycle 2 - CP
    • Cycle 2 - CE1
    • Cycle 2 - CE2
    • Cycle 3 - CM1
    • Cycle 3 - CM2
    • Cycle 3 - 6e
  • Lieu : En classe - À la maison
  • Ressource
© ondrejprosicky – AdobeStock

Identification

  • Envergure : 86-99 cm
  • Nourriture : petits poissons, invertébrés, pain…
  • Habitat : littoral, lacs, grands cours d’eau
  • Voix : « krréarr » aigu et roulant Notre mouette la plus commune égaie la grisaille hivernale avec ses acrobaties aériennes et sa proximité avec l’homme. Curieuse et un brin malicieuse, elle ose même frapper aux fenêtres des grandes villes pour demander du pain. Tu peux facilement l’observer faire sa sieste sur les pontons ou tournoyer en bande bruyante autour des bateaux de pêche.

Pas drôle !

Les mouettes sont en déclin sans pour autant être menacées. En cause : la diminution de nourriture du fait de l’agriculture intensive et la fermeture des décharges. Mais aussi la concurrence des goélands pour la nourriture. Pire encore, le goéland leucophée et le goéland argenté pillent ses couvées au printemps !

Dodo en sécurité

Le soir, les mouettes se regroupent au large pour passer la nuit, en compagnie des goélands.

© MikeLane45 – Istockphoto.com

Identification

  • Envergure : 100-115 cm
  • Nourriture : petits poissons, invertébrés, rongeurs, petits oiseaux, pain…
  • Habitat : littoral, lacs, grands cours d’eau
  • Voix : « guaou » aigu ou « gag-ag-ag » d’inquiétude

Pirate emplumé

Le goéland cendré est plus méfiant envers l’homme que la mouette rieuse. Il préfère chiper le pain des mouettes ou d’autres oiseaux en lançant des cris d’abordage : « kiiiiaaaa ». Mais avec le temps, il est devenu moins timide et picore plus souvent dans les champs ou les décharges de l’homme.

Visiteur nordique

Le goéland cendré vient de plus en plus passer l’hiver chez nous. Il débarque dès novembre et est fidèle à son reposoir année après année : pontons, bouées, bateaux, pilotis… Regarde bien, il est un peu plus grand que la mouette. Les autres goélands, comme l’argenté et le leucophée, sont carrément bien plus grands.

Astucieux

Dans les champs, le goéland cendré tapote le sol avec ses pattes palmées en restant sur place : il fait remonter ainsi les lombrics pour les manger.

Couverture de La Salamandre Junior n°109

Cet article est extrait de la Salamandre Junior
n° 109
Décembre 2016 - Janvier 2017
Article Feuilletage

Réagir