Moi, moche ?

Anatomie de la mouche / © Wnarong - Shutterstock

Je suis au contraire une petite merveille de la nature ! Admire d’un oeil neuf mon anatomie si bien pensée. Ne suis-je pas belle à ma manière ?

Avatar de Sofia Matos
- Mis à jour le
Article d'origine par
Activité
  • Niveaux :
    • Cycle 2 - CE1
    • Cycle 2 - CE2
    • Cycle 3 - CM1
    • Cycle 3 - CM2
    • Cycle 3 - 6e
  • Lieu : En classe
  • Ressource
Magazine La Salamandre Junior 113 : Moi, mouche et méchante ? n°113 Août-Septembre 2017
Pages 14-15
  • Poids de la mouche : 0.012g seulement !
  • Tsé quoi ? Avec ma vitesse de 11 km/h, je parcours 200 fois ma taille en une seconde. Ma cousine la mouche tsé-tsé atteint 60 km/h, un record !
  • Mouche automate : Une fois enclenché, le battement des ailes se fait tout seul. À ce rythme, 200 par seconde, mon cerveau n’arriverait pas à suivre !
  • Voir une tapette sans même tourner la tête ! Chaque facette est orientée vers un point différent pour couvrir 360°.

Ailes membraneuses

J’ai une paire d’ailes fines, souples et résistantes, actionnées par 17 paires de muscles puissants et capables de faire des virages serrés.

© Océane Meklemberg

Super-haltères

Raté, ils ne servent pas pour la muscu ! Ces deux organes, en forme de massues, vibrent de haut en bas dans le sens inverse des battements d’ailes pour me stabiliser. Une question d’équilibre.

© X-off - iStock

Poils hypersensibles

Mon corps est recouvert de poils sensoriels qui sentent le mouvement, les odeurs, les températures et les consistances.

Yeux kaléidoscopiques

Ils sont constitués de 6 000 petits « yeux », les facettes. Avec ces milliers d’infos visuelles, mon cerveau compose une seule image.

Antennes surprises

Mes « oreilles » et mon « nez » sont situés sur les antennes. Mes récepteurs olfactifs arrivent à capter une odeur à 2 ou 3 km.

Pattes ventouses

Marcher sur une vitre ou atterrir au plafond la tête à l’envers ? Fastoche ! Des exploits que je réalise au quotidien grâce à de petites griffes et des coussinets adhésifs.

© Océane Meklemberg
Couverture de La Salamandre Junior n°113

Cet article est extrait de la Salamandre Junior
n° 113
Août-Septembre 2017
Article Feuilletage

Articles sur le même sujet

Réagir