Mission pollinisation

© RUKSUTAKARN - Shutterstock.

De la reine naît une colonie de milliers d’abeilles ! Mais ce sont les butineuses qui se chargent du ravitaillement. Une mission de la plus haute importance !

Avatar de Sofia Matos
- Mis à jour le
Article d'origine par
Activité
  • Niveaux :
    • Cycle 2 - CE1
    • Cycle 2 - CE2
    • Cycle 3 - CM1
    • Cycle 3 - CM2
    • Cycle 3 - 6e
  • Domaines : Sciences et technologie
  • Lieu : En classe - À la maison
  • Ressource

Salut la colonie !

Une colonie contient 1 reine, 300 à 3 000 faux-bourdons (mâles), et 30 000 à 60 000 ouvrières.

La reine, la pionnière

Quelques semaines après sa naissance, entre mai et juillet, la reine sort pour la seule fois de sa vie ! Elle rejoint les mâles qui l’attendent en vol. Elle s’accouple aux faux-bourdons, puis retourne à la ruche. Son rôle est important : pondre 300 à 2 000 œufs par jour pour assurer la survie de la colonie.

Départ en mission

Les butineuses expérimentées partent récolter nectar et pollensur les fleurs, propolis sur les bourgeons d’arbres, et de l’eau aussi. La mission est périlleuse… Elles effectuent un vol d’orientation pour mémoriser leur environnement. Des fleurs ? Trouvé ! Les abeilles signalent aux autres cette source de nourriture par des danses en forme de cercles ou de 8.

Trop travailleuse

Durant sa vie, une abeille peut parcourir jusqu’à 800 km. Après 4 ou 5 jours de butinage intensif, elle meurt.

Paul & Joyce Berquist - Agefotostock.

Une récolte à transporter

Selon la météo, une butineuse fait jusqu’à 30 sorties par jour. Elle peut transporter 60 mg de pollen et nectar, plus de la moitié de son poids ! Cette récolte provient de 300 fleurs butinées en 30 minutes. Recouverte de poudre jaune, l’abeille se « peigne » en vol pour rassembler tout ce pollen en grosses pelotes sur ses pattes arrière.

Recette secrète

Quand une butineuse livre à la ruche, elle régurgite son nectar aux ouvrières receveuses, qui continuent de se le transmettre, de bouche en bouche… Beurk ?! Non, c' est de la fabrication de haute précision ! Mélangé à la salive puis stocké dans les alvéoles, le nectar se transforme peu à peu en un miel délicieux. Miam

3 kg

C’est la quantité de nectar récolté sur des milliers de fleurs qu’ il faut pour obtenir 1 kg de miel.

Couverture de La Salamandre Junior n°130

Cet article est extrait de la Revue Salamandre Junior
n° 130
Juin - Juillet 2020
Article

Réagir

Pour commenter sans créer de compte, il vous suffit de cliquer dans la case « nom » puis de cocher la case « je préfère publier en tant qu’invité ».