Mesurer les arbres extraordinaires (cycle 1)

Activité scolaire et éducative dans la nature : des enfants qui se tiennent par la main. / © Markus Frey
Avatar de SILVIVA
- Mis à jour le
Article d'origine par
Activité
  • Niveaux :
    • Cycle 1 - MS
    • Cycle 1 - GS
  • Domaines :
    • Mathématiques
    • Questionner le monde
    • Enseignement moral et civique (EMC)
  • Lieu : Cour de l’école - Parc - Forêt - Haie - Prés - Jardin - Eau
  • Matériel : longue corde ou ficelle, rubans métriques, sous-main, crayons et journal-Nature
  • Ressource

Exercice :

Le plus haut : L'enseignant détermine avec la méthode décrite (voir cycle 2) la hauteur de l'arbre le plus haut désigné par les enfants. Il marque la cime à la bonne distance avec un bâton dans la terre : « Voici la taille de cet arbre s'il se couchait par terre! Combien d'enfants peuvent se coucher, l’un derrière l'autre, depuis le tronc de l'arbre jusqu'au bâton? » L’un après l’autre, les enfants se couchent par terre. Si l’on a choisi un arbre très haut, c’est même nécessaire de tendre les bras par-dessus la tête !

Le plus gros: L’enseignant dit : « Qui trouve l'arbre le plus gros et l'arbre le plus mince ici? »De nouveau, les enfants marquent les deux arbres avec un objet personnel. Combien d'enfants faudrait-il pour pouvoir entourer l'arbre le plus gros? On essaie. Puis on projette avec une corde sur le sol la circonférence de cet arbre, juste à côté de l'arbre. Est-ce qu'on arrive à mettre toute la classe dans le „tronc“ de cet arbre?

Mon arbre-anniversaire: Ensuite, on cherche le plus vieux et le plus jeune des arbres, et on les marque avec un objet personnel. Quel âge a probablement le plus jeune? L’enseignant explique : « Au printemps, vous allez trouver des semis qui n'ont pas encore une année – ce sont les bébés arbres. La plupart des tout petits arbres comptent déjà plusieurs années, comme les enfants de l'école enfantine. Et peut-être que vous trouverez même un arbre qui a le même âge que vous-mêmes. Comptez les étages de branches d’un résineux. Chaque année, il construit un nouvel étage. » Chaque enfant se cherche un arbre qui a le même âge que lui (on peut se partager un arbre, s’il n’y en a pas beaucoup) : c’est leur arbre-anniversaire ! Ils peuvent fêter leur anniversaire avec lui et l’observer au fil de l’année (tâches d’observation voir séquence « Compter et estimer »).

Le plus vieux: Quel âge a donc l'arbre le plus vieux ici? Est-il plus âgé ou plus jeune que les âges de tous les enfants de la classe additionnés? Tout le monde estime. L’enseignant dit : « Pour déterminer l’âge de cet arbre, on doit savoir de quelle espèce il est, ainsi que sa largeur. Comment peut-on savoir cela ? » Ensemble, on détermine l’espèce d’arbre et le diamètre de son tronc, ainsi que son âge approximatif (voir encadré « Déterminer l’âge d’un arbre vivant ») Puis chaque enfant additionne tous les âges des enfants de la classe. Est-ce que notre arbre est plus jeune ou plus vieux ? De combien d’années ? Qui était le plus proche avec son estimation ? Est-ce que nos parents, nos grands-parents étaient déjà en vie quand cet arbre est né ?

Seuls ou en petits groupes, les enfants mesurent d‘autres arbres. Les plus âgés notent leurs mesures dans leur journal-Nature.

Enseigner dehors

Cet article est extrait de Enseigner dehors

Articles sur le même sujet

Réagir