Comme les méduses n’ont pas de cœur, sont-elles immortelles ?

Mamie méduse / © Eric Gasté

La p'tite poste de la Salamandre Junior 104

Avatar de Rédaction
- Mis à jour le
Article d'origine par
Activité
  • Niveaux :
    • Cycle 2 - CE1
    • Cycle 2 - CE2
    • Cycle 3 - CM1
    • Cycle 3 - CM2
    • Cycle 3 - 6e
  • Ressource

Chez nous, le cœur est comme une pompe qui permet de distribuer le sang riche en oxygène dans tout le corps. Quand notre cœur s’arrête, on s’arrête de vivre. La méduse n’a pas besoin d’un tel système.
Imagine cet animal marin comme un gros sac aux parois très minces : l’oxygène présent dans l’eau traverse cette surface de peau et va directement dans tout son corps. Elle respire, en quelque sorte, par la peau. Malgré tout, le corps de la méduse se fragilise et, au bout d’un moment, elle ne peut plus absorber sa nourriture ou son oxygène. Et elle meurt.

Récemment, on a découvert une espèce de méduse fascinante : Turritopsis nutricula, dont les cellules se renouvellent sans perdre leur jeunesse… Son secret n’a pas encore été percé. Affaire à suivre !

Couverture de La Salamandre Junior n°104

Cet article est extrait de la Salamandre Junior
n° 104
Février - Mars 2016
Article Feuilletage

Articles sur le même sujet

Réagir