Au marché – calculer avec de l’argent

Activité scolaire et éducative dans la nature : des enfants réalisent un marché sur une souche d'arbre. / © Gabriela Fürer

Activité scolaire et éducative dans la nature : les enfants réalisent un marché d'éléments naturels et échangent en se servant du calcul.

Avatar de SILVIVA
- Mis à jour le
Article d'origine par
Activité
  • Niveaux :
    • Cycle 1 - MS
    • Cycle 1 - GS
  • Domaines :
    • Mathématiques
    • Questionner le monde
    • Enseignement moral et civique (EMC)
  • Lieu : Cour de l’école - Parc - Forêt - Haie - Prés - Jardin - Eau
  • Matériel : monnaie (vraie, fabriquée soi-même, ou symbolique avec des éléments naturels), éventuellement des étiquettes et stylos
  • Ressource

Exercice :

L’enseignant dit : « Aujourd'hui, on va faire un marché. Qu'est-ce que vous voulez vendre ? » Chaque enfant se cherche un élément de la Nature qu'il aimerait vendre. Il réfléchit à ce que cet élément pourrait être. On se présente ces curiosités de la Nature soit en cercle, l’un après l'autre, soit en se déplaçant et chacun crie et vante son objet. Si deux enfants veulent échanger leurs curiosités, c'est bien possible.

Comme stands de marché, on utilise des souches ou des rondins de bois. Seuls ou en petits groupes, les enfants aménagent leur stand. Ils collectent et classent les éléments naturels (aussi leur curiosité trouvée) sur la souche. Les plus jeunes font du troc et marchandent avec chaque client. Les plus âgés réfléchissent combien coûte chaque élément et notent les prix sur des étiquettes.

C'est parti : au moins un enfant reste derrière chaque stand et vend les marchandises. Les autres font les courses. On paie soit avec de la vraie monnaie, soit avec des pièces et des billets qu’on a fabriqués nous-mêmes, soit avec de l'argent Nature (fabriqué par les enfants) : les feuilles sont les billets de 10 francs, les cailloux des pièces de 1 franc, les semences des pièces de 10 centimes. Bien sûr qu'on peut marchander et échanger des marchandises aussi dans cette variante. L'enseignant distribue des listes de courses, ou les groupes se notent eux-mêmes la liste. Les vendeurs recomptent si les clients ont bien payé juste. Et les clients contrôlent si les vendeurs ont rendu la monnaie correctement.

A la fin, l'activité glisse vers le jeu libre. Avant de partir, soit on range les marchandises de nouveau sur les souches pour pouvoir continuer le jeu lors de la prochaine sortie, soit on les prend avec en salle de classe pour jouer au petit magasin, pour bricoler, ou pour constituer un vrai menu à partir des éléments comestibles. On peut aussi laisser les marchandises dans la forêt et les déposer à des endroits propices en cadeaux pour les animaux de la forêt.

Enseigner dehors

Cet article est extrait de Enseigner dehors

Articles sur le même sujet

Réagir