L’orchidée parasite

© Pixabay

Le monde des orchidées est fascinant, et il ne faut pas partir dans un pays tropical pour le découvrir. Le limodore a un monde de vie hors du commun. Démonstration.

Avatar de Julien Perrot
- Mis à jour le
Publié par

Au début du printemps, le limodore sort de terre, il ressemble alors à une sorte de grande asperge violette. Et parfois, au mois de mai, certains boutons s'ouvrent pour dévoiler une fleur aux pétales violets et au centre orange. Le limodore à feuilles avortées est une orchidée. Et oui, il y a des orchidées près de chez nous. Ophrys, orchis, céphalanthère, on en trouve environ 150 espèces en France et 70 en Suisse.

Le limodore est une orchidée rare et assez particulière. Elle n'a pas de feuilles vertes. Chez la plupart des plantes, les feuilles sont vertes grâce à la chlorophylle. Celle-ci leur permet d'effectuer la photosynthèse : transformer l'énergie du soleil et le CO2 et sucre et en oxygène. Le limodore n'a pas de chlorophylle, comment fait-il donc pour se nourrir ?

Dans la forêt, la plupart des arbres vivent en symbiose avec des champignons. Ceux-ci fournissent des sels minéraux qu'ils captent avec leurs longs filaments aux arbres en échange de sucre. Cette alliance est connue sous le nom de mycorhize. Le limodore parasite cette alliance en plantant ses longues racines dans le réseau de champignons, en général des russules. Il pompe alors tous les sucres que le champignon reçoit de l'arbre. Ce mode de vie a aussi été adopté par la néottie nid-d'oiseau, une autre orchidée dépourvue de chlorophylle.

Poursuivez votre découverte des orchidées avec cette Minute Nature sur le sabot-de-Vénus.

Articles sur le même sujet

Réagir

Pour commenter sans créer de compte, il vous suffit de cliquer dans la case « nom » puis de cocher la case « je préfère publier en tant qu’invité ».