Le stratège

Coucou : le stratège / © Frédéric Desmette - iStock

À peine débarqué d’Afrique avec ponctualité, l’agent coucou se fait surtout discret et se consacre aux préparatifs minutieux de sa prochaine mission.

Avatar de Sofia Matos
- Mis à jour le
Article d'origine par
Activité
  • Niveaux :
    • Cycle 2 - CE1
    • Cycle 2 - CE2
    • Cycle 3 - CM1
    • Cycle 3 - CM2
    • Cycle 3 - 6e
  • Domaines : Sciences et technologie
  • Lieu : En classe - À la maison
  • Ressource
Alexander Erdbeer - Shutterstock

© Alexander Erdbeer - Shutterstock

Passeport de l’agent 001

  • Famille : Cuculidés
  • Nom scientifique : Cuculus canorus
  • Envergure : 55 à 60 cm
  • Poids : 105 à 130 g
  • Spécialité : parasitisme de couvée

Vol incognito

Pour la jouer discret, mieux vaut voyager de nuit, en solo ou en petit groupe. Le coucou vole entre 20 et 70 km par jour. Il peut franchir la Méditerranée ou le Sahara d’une traite, environ 3 000 km ! C’est ainsi que cet oiseau migrateur débarque chez nous, entre mi-mars et mi-avril, après un très long voyage. Il est de retour d’Afrique !

Zones d’infiltration

Viser la bonne zone d’action : ce choix-là est stratégique ! Le coucou s’adapte aussi bien aux villes, bords de mer, forêts ou montagnes. Ce qui compte, c’est dénicher le quartier de ses cibles : troglodyte, rouge-gorge, rousserolle... Trouvé !

Il peut alors se cacher à l’ombre des feuillages pour, surtout, ne pas se faire repérer…

Timing parfait

La « montre » du coucou est parfaitement réglée. Dans une région donnée, il arrivera presque toujours à la même date à 3 ou 4 jours près.

ALERTE DANGER

La menace ? La disparition de leurs habitats et de leurs insectes préférés, victimes des pesticides. Sans compter le dérèglement des saisons qui peut aussi leur faire rater le bon timing.

Chenilles dans le viseur

Suite de l’opération : le ravitaillement ! En plus des vers, mille-pattes, larves... quelques rations de chenilles velues feront l’affaire. L’avantage, ce plat qui gratte le gosier n’intéresse personne d’autre. Mode d’emploi : secouer l’insecte, l’écraser dans le bec pour briser les piquants et le ramollir. Les poils se plantent dans l’estomac ? Pas de problème, ils seront expulsés.

Wildlife World - Adobe

© Wildlife World - Adobe

Équipement au top

Un coucou peut repérer son repas de loin : comme un ver de terre à 20 mètres de distance.

Couverture de La Salamandre Junior n°123

Cet article est extrait de la Salamandre Junior
n° 123
Avril - Mai 2019
Article Feuilletage

Articles sur le même sujet

Réagir

Pour commenter sans créer de compte, il vous suffit de cliquer dans la case « nom » puis de cocher la case « je préfère publier en tant qu’invité ».