Le légendaire barbu

Le légendaire barbu / © imageBROKER - Alamy

Petite barbe noire et yeux rouges, cou couleur soleil couchant et ailes de géant… le gypaète a une sacrée allure ! Gros plan sur un rapace trop classe !

Avatar de Sofia Matos

Article d'origine par
Activité
  • Niveaux :
    • Cycle 2 - CE1
    • Cycle 2 - CE2
    • Cycle 3 - CM1
    • Cycle 3 - CM2
    • Cycle 3 - 6e
  • Lieu : En classe - À la maison
  • Ressource
Magazine La Salamandre Junior 121 : Le gypaète n°121 Décembre 2018 - Janvier 2019
Pages 14-15

Équipement d'envergure

Avec ses larges ailes tendues, le vautour prend l’ascenseur dans les courants d’air chaud et froid, puis il se laisse porter ! Capable de très longs vols.

Mi-aigle, mi-vautour

Avec son plumage tout en contrastes, il est aussi élégant qu’un aigle royal. D’où son nom qui signifie « vautour-aigle ». Pourtant, ces deux rapaces-là se disputent souvent les mêmes falaises.

Emplumé !

Contrairement aux autres vautours, sa tête et son cou ne sont pas déplumés. Logique, pas de risque pour lui de les salir : il ne les plonge pas dans les carcasses.
C’est un mangeur d’os !

Remarquable !

Sa queue en losange plus longue que la largeur des ailes est sa signature. Seul le grand corbeau (bien plus petit) possède la même forme de queue.

Visage pâle et peau rouge

La tête et le ventre de l’adulte sont pâles, mais peuvent devenir carrément orange. Cette coloration vient de ses bains de boue riches en oxyde de fer, couleur rouille.

© Arco Images GmbH - Alamy

Il voit rouge ?

Ses yeux jaunes sont cerclés de rouge plus ou moins vif pour indiquer à ses congénères son degré de stress ou d’excitation. Il a une vision très haute-définition !

Bien armé, mais innofensif

Bec fort et puissant, crochu, mais qui ne sert qu’à prélever sa nourriture sur les animaux déjà morts.

Barbu

Madame et Monsieur ont une barbiche sombre dont l’utilité n’a pas encore été élucidée.Un style qui rend cette espèce unique !

© Eric Gasté

Le tour des vautours

On peut aussi observer dans le ciel d’autres vautours : le vautour moine, au plumage gris, le vautour percnoptère, plus petit, et le vautour fauve.

Couverture de La Salamandre Junior n°121

Cet article est extrait de la Salamandre Junior
n° 121
Décembre 2018 - Janvier 2019
Article Feuilletage

Réagir

Pour commenter sans créer de compte, il vous suffit de cliquer dans la case « nom » puis de cocher la case « je préfère publier en tant qu’invité ».