La danse des canards

La danse des canards / © Michael Breuer - Agefotostock

Sur l’eau, sur terre ou dans les airs, le canard fait son numéro ! Et le spectacle ne s’arrête jamais, même à l’heure du dîner.

Avatar de Pascale Hédelin
- Mis à jour le
Article d'origine par
Activité
  • Niveaux :
    • Cycle 1 - MS
    • Cycle 1 - GS
    • Cycle 2 - CP
  • Domaines : Explorer le monde
  • Lieu : En classe - À la maison

Show sur l’eau

Le canard mange en surface ou pêche. Pour se nourrir sous l’eau, il ne plonge pas. Il fait la culbute, la tête la première et la queue en l’air. Il détecte la nourriture en tâtant avec son bec et sa langue.

Show sur l'eau du canard / © Nick Trehearne - Agefotostock

Menu aquatique

Toc ! le canard saisit une algue. Il se régale surtout d’herbes qu’il coupe avec son bec tranchant, de graines qu’il picore à terre ou de plantes aquatiques.

Il apprécie aussi les têtards, les petits poissons, les vers ou les escargots.

Attention !

Ne donne pas de pain aux canards. Ils le digèrent mal, c’est mauvais pour eux.

Lance-leur plutôt des graines ou des petits pois : c’est sans danger et ils adorent ça.

Ballet aérien

Le spectacle commence !

En l’air, la star des bassins fait des petits battements d’ailes rapides, pleins d’énergie. Pour aller plus vite, il vole avec ses pattes, son bec et son cou tendus.

Il peut atteindre 80 km/h, la vitesse d’une voiture sur la route.

Ballet aérien du canard / © Andrew Darrington - Alamy

Pas de danse

Le canard décolle directement de la surface de l’eau.

Il déploie ses ailes et s’envole en poussant sur ses pattes, sans prendre d’élan.

Pour se poser sur la mare, il lance ses pattes en avant et freine avec les ailes.

Eric Gasté

Sam essaye de danser sur l'eau comme le canard / © Eric Gasté

Couverture de La Petite Salamandre n°28

Cet article est extrait de la Petite Salamandre
n° 28
Février - Mars 2020
Article

Articles sur le même sujet

Réagir

Pour commenter sans créer de compte, il vous suffit de cliquer dans la case « nom » puis de cocher la case « je préfère publier en tant qu’invité ».