La journée de l’écureuil

Activité scolaire et éducative dans la nature : une enfant grignote. / © Gabriela Fürer

Activité scolaire et éducative dans la nature : les enfants miment la journée des écureuils.

Avatar de SILVIVA
- Mis à jour le
Article d'origine par
Activité
  • Niveaux :
    • Cycle 1 - MS
    • Cycle 1 - GS
    • Cycle 2 - CP
    • Cycle 2 - CE1
    • Cycle 2 - CE2
    • Cycle 3 - CM1
    • Cycle 3 - CM2
    • Cycle 3 - 6e
  • Domaines : Enseignement moral et civique (EMC)
  • Lieu : Cour de l’école - Parc - Forêt - Haie - Prés - Jardin - Eau
  • Matériel : noisettes et cônes
  • Ressource
Livre Enseigner dehors Pages 164

Exercice :

L'enseignant raconte, les enfants miment/jouent :

« Lové en boule dans ma hotte douillette, j’entends chanter les premiers oiseaux de la journée (siffloter) : c’est le matin ! Je bouge gentiment mes doigts et mes orteils, puis je m’étire les jambes et les bras, et je baille profondément. Ensuite je réveille mon dos : à quatre pattes, je fais le dos rond puis le dos creux, et ainsi de suite plusieurs fois jusqu’à ce que je me sente prêt à sortir de ma hotte. C’est que, à propos de « creux », je commence à ressentir un petit creux à l’estomac !

Et hop ! Je sors tête la première de ma hotte (ramper). Chouette ! Il y a encore des cônes sur mon arbre ! J’en saisi un avec mes 2 pattes de devant, j’arrache les écailles avec mes puissantes dents et je me régale des délicieuses semences, qui se trouvent toujours par deux à la base de chaque écaille. »

Les enfants saisissent un cône et essayent d’arracher les écailles : est-ce possible avec les doigts ? les dents ? quel outil me serait utile pour faire ce travail ?

« Maintenant je dois faire mes besoins: je ne les fais bien sûr pas dans ma hotte. Je dévale le tronc (courir en bas un talus) et je me cache derrière un tronc d’arbre. »

« Maintenant je suis prêt pour mon activité préférée: jouer ! En jouant, mes petits apprennent plein de choses utiles: se cacher en vitesse, faire de grands sauts, grimper agilement... »

L‘enseignant demande aux enfants: « Qu‘en pensez-vous, quels sont les jeux préférés des écureuils? » Les enfants disent ce à quoi ils aiment jouer: à s’attraper, faire des culbutes, se balancer dans les branches… ou bien attrape-queue ou attention martres (voir ci-dessous).

«Jouer, ça fatigue. C‘est l‘heure de ma sieste. Je grimpe dans mon arbre et je me mets en boule dans ma hotte. » Les enfants-écureuils se reposent.

« Ah, ça faisait du bien! Je sors ma tête de la hotte, et je redescends grignoter quelque chose. Qu’est-ce que je pourrais encore bien manger, à part des cônes? » Les enfants devinent, l’enseignant corrige si nécessaire. Les écureuils apprécient surtout les semences, fruits et bourgeons de différents arbres. Les baies, noisettes, champignons, feuilles et racines font aussi partie de leur menu, ainsi que quelques aliments d’origine animale, tels les larves de fourmis, scarabées, insectes de toutes sortes et, occasionnellement aussi, des œufs d’oiseaux ou des oisillons. Nous partons ensemble à la recherche de nourriture pour les enfants-écureuils et ramenons ce que trouvons.

« C’est déjà le soir ! Un brin de toilette : je me lisse les moustaches, me lave les oreilles, nettoie la fourrure de mon dos et ma longue queue (se frotter le dos 2 par 2) et je vais me coucher (remonter dans la hotte principale en-haut du talus, ramper). Je me mets en boule et j’écoute les bruits de la nuit (l’enseignant fait des sons, les enfants les devinent) ; puis je m’endors, jusqu’au lendemain matin. »

Enseigner dehors

Cet article est extrait de Enseigner dehors

Articles sur le même sujet

Réagir