Jardin sauvage

Comment aménager son jardin pour accueillir la nature ? La réponse dans la minute nature, et au festival Salamandre.

Avatar de Julien Perrot

Publié par

La nature se porte mal. Les villes prennent de plus en plus d’espaces sur le sauvage et les zones agricoles sont devenus des déserts biologiques.

Il est donc très important de penser à aménager votre jardin, même le plus petit, pour la faune et la flore sauvage. C’est une façon très concrète de protéger la nature au plus près de chez vous.

Su vous avez la chance d’avoir un grand espace, vous pouvez aménager de grands zones diversifiés pour la nature.

Une haie

Pour délimiter votre jardin, la haie est idéale. Elle l’est aussi pour la faune, à condition de ne pas planter n’importe quel arbuste. Oubliez le thuya ! Plantez plutôt des essences indigènes comme l’aubépine, le fusain, le prunellier ou l’églantier.

Toutes ces plantes nourrissent les abeilles et autres pollinisateurs avec leurs fleurs, et les oiseaux avec leurs fruits.

Un jardin pas trop propre

Un tas de branches et de feuilles dans un coin s’avère être une maison de luxe pour certains animaux. Essayez et vous pourrez attirer une famille de hérisson chez vous.

Aidez les oiseaux

Disposez des nichoirs dans vos arbres, ils seront vite occupés par les passereaux des alentours.

Coup de frein sur la tondeuse

Une partie du jardin non tondue abritent une grande diversité de fleurs qui attirent de nombreux insectes.

La mare

Le top du top dans un jardin ? Creusez une mare. Cet espace abrite beaucoup d’animaux qui ont de moins en moins d’espace dans la nature : tritons grenouilles, libellules. Et avec eux, aucun risque d’avoir des moustiques.

Retrouvez nos conseils pour votre jardin.

Découvrez encore plus de choses à faire au jardin en famille en vous rendant au festival Salamandre du 18 au 20 octobre à Morges.

Réagir

Pour commenter sans créer de compte, il vous suffit de cliquer dans la case « nom » puis de cocher la case « je préfère publier en tant qu’invité ».