Invité : le rhinolophe

Chauve-souris / © Biosphoto/J.-P. Delobelle

C’est vrai que vous êtes des vampires ?

Avatar de Rédaction
- Mis à jour le
Article d'origine par
Activité
  • Niveaux :
    • Cycle 2 - CE1
    • Cycle 2 - CE2
    • Cycle 3 - CM1
    • Cycle 3 - CM2
    • Cycle 3 - 6e
  • Ressource

Enveloppé dans mes ailes, je ressemble à Dracula dans son manteau… mais je ne mange que des papillons de nuit et des moustiques. Parfois une araignée… Seules trois de mes cousines d’Amérique du Sud et d’Amérique centrale portent le nom de « vampire ». La nuit, elles percent la peau des chevaux ou des vaches et prélèvent quelques gouttes de sang. Un peu comme de très gros moustiques !

© Marion Vandenbroucke

En Europe, nous sommes toutes insectivores. Nous chassons la nuit, ce qui nous évite d'être en compétition avec les oiseaux. Du coup, nous dormons la journée. Et suspendues en l’air, loin du sol, la tête en bas, histoire de ne pas nous faire manger pendant notre sommeil ! Pas facile de venir nous attraper là-haut !
Certaines cousines de petite taille peuvent aussi se cacher dans une fissure de mur ou derrière un volet. Pas par peur de la lumière, mais pour éviter les prédateurs.

© Wild Wonders of Europe /Arndt / naturpl.com

Quand il n’y a pas assez d’insectes à manger, nous entrons en léthargie : nous baissons notre température et vivons au ralenti pendant quelques jours pour économiser notre énergie. Et l’hiver, puisque les insectes se font rares, nous hibernons. Comme les ours et les marmottes, nous mangeons donc le plus possible à l’automne pour faire des réserves de graisse.
Nous restons endormies pendant des mois et n’aimons pas être réveillées car cela nous fait dépenser 30 jours de réserves en une seule journée. Gare à l’épuisement !

3 000

C’est le nombre d’insectes que la pipistrelle, la plus petite chauve-souris d’Europe, peut manger en une seule nuit !

Batman

L’image de Dracula nous colle une sale réputation. Heureusement que Batman, l’homme chauve-souris donne de nous une image plus sympathique !

Y a du monde !

Les Minioptères de Schreibers se retrouvent en essaims immenses dans certaines grottes pour hiberner. On peut compter jusqu’à 2 000 individus par m2.

Couverture de La Salamandre Junior n°102

Cet article est extrait de la Salamandre Junior
n° 102
Octobre - Novembre 2015
Article Feuilletage

Articles sur le même sujet

Réagir