Filtres de couleurs

Libellule / © H. Koskinen - Shutterstock

Hop, un filtre, et tu vois des couleurs invisibles pour toi ! Aux yeux de certains animaux, le monde est plus coloré que tu ne l’aurais imaginé...

Avatar de Sofia Matos

Article d'origine par
Activité
  • Niveaux :
    • Cycle 2 - CE1
    • Cycle 2 - CE2
    • Cycle 3 - CM1
    • Cycle 3 - CM2
    • Cycle 3 - 6e
  • Domaines : Sciences et technologie
  • Lieu : En classe - À la maison
  • Ressource

Les couleurs

Nos yeux ne peuvent capter qu'une partie des couleurs capables d'être émises.

Couleurs visibles par l'humain / © Salamandre

Un monde pixellisé

Libellules, mouches , abeilles… Divers insectes possèdent des yeux à facettes, autrement dit des yeux composés de milliers de petits yeux. 5 000 chez l’abeille ! Avec ces milliers d’images, son cerveau en recrée une seule.

Problème ? Elle est pixellisée, floue ! L’abeille perçoit aussi les ultraviolets, est sensible à la luminosité, mais ne distingue pas le rouge.

  • Parmi eux, prenons l'exemple de la libellule et l'abeille :
  • Comparaison de ces vues d'insecte par rapport à la vision humaine :

Le +

Utile, le nectar des fleurs renvoie plus les ultraviolets. Une ombre soudaine : les variations de luminosité l’alertent si un prédateur arrive !

Le -

Moins l’insecte a de facettes, moins il voit les détails.

Mascotte surpris par la vision des insectes / © Eric Gasté

Ultrasensible aux ultraviolets

La perception des couleurs se fait grâce à des « capteurs de couleurs » (les cônes). Pour faire simple, tes yeux possèdent 3 types de cônes (vert, bleu, rouge). Et c’est leur combinaison qui te permet de voir toutes les couleurs ! Les oiseaux ont un quatrième type de cône… sensible aux ultraviolets ! Une lumière invisible pour l’œil humain.

Vision sous-marine

De nombreux poissons voient aussi les ultraviolets, qui sont les plus présents en eau profonde. Sans cette aptitude, ils ne verraient pas grand-chose...

  • Les poissons d'eau profonde ainsi que les étourneaux peuvent voir les ultraviolets :
  • Comparaison de la vue d'un animal sensible aux ultraviolets et de la vue d'un animal :

Le +

Pratique pour repérer les fruits ou le plumage d’un partenaire : ils reflètent plus les ultraviolets.

Le crapaud n'est pas sensible aux ultraviolets ! / © Eric Gasté

Couverture de La Salamandre Junior n°125

Cet article est extrait de la Salamandre Junior
n° 125
Août - Septembre 2019
Article Feuilletage

Réagir

Pour commenter sans créer de compte, il vous suffit de cliquer dans la case « nom » puis de cocher la case « je préfère publier en tant qu’invité ».