Fiche mémo dans une langue étrangère

Activité scolaire et éducative dans la nature : fiche mémo en langue étrangère. / © Toshiyuki IMAI
Avatar de SILVIVA
- Mis à jour le
Article d'origine par
Activité
  • Niveaux :
    • Cycle 2 - CP
    • Cycle 2 - CE1
    • Cycle 2 - CE2
  • Domaines :
    • Questionner le monde
    • Enseignement moral et civique (EMC)
  • Lieu : Cour de l’école - Parc - Forêt - Haie - Prés - Jardin - Eau
  • Matériel : photos plastifiées d’animaux avec le nom de l’animal en langue étrangère, sous-main, crayons, cartes A6, post-it, punaises ou scotch, éventuellement des informations générales sur quelques animaux
  • Ressource
Livre Enseigner dehors Pages 43

Exercice :

Si cette activité fait partie de l'enseignement des langues étrangères, l'enseignant fournit le nom, la photo et quelques phrases informatives sur des animaux connus et fréquents. Les enfants se cherchent un lieu où cet animal pourrait habiter et y collent leur post-it. Puis ils dessinent ou façonnent l’animal, et cachent son image.

Suites possibles

L'enfant et la notice peuvent former le début d'une histoire que les enfants continuent.

Une autre paire / un autre enfant écrit la suite sur l’étiquette autocollante : l'animal revient, un autre a placé son message... des dialogues post-it naissent.

La paire / l'enfant approfondit ses connaissances sur un animal et élabore une carte d'identité, une annonce de recherche, un profil pour lui (voir séquence « Paperasserie »).

Trucs et astuces

Cette activité demande de bonnes connaissances du lieu et de ses habitants, de la part de l'enseignant comme des enfants. Explorez votre lieu en avance, avec des guides de déterminations ou un professionnel. Puis laissez les enfants découvrir l'endroit : montrez-leur des indices de présences animales faciles à trouver et envoyez-les à leur recherche. Les traces des animaux ne sont pas qu'empreintes – les animaux mangent, font leurs besoins, dorment, s'abritent, meurent et naissent, perdent poils et peaux dans la nature.

Traces fréquentes d'animaux

Pendant une recherche d'indices de présences animales, les enfants s'attendent souvent à des trouvailles spectaculaires : os de dinosaures, bois de chevreuils, terriers de renard... En fait, les traces les plus fréquentes sont faites par les petits animaux : insectes, araignées, mollusques. A presque chaque endroit, vous trouverez :

Des galles: elles ont l'air de petits œufs ou proliférations, et poussent sur des tiges et feuilles. Elles sont causées par des insectes, acariens et nématodes. Ceux-ci piquent la plante, y pondent leur œuf, et la plante forme une galle autour.

Une galle. / © Gabriela Fürer

Des trous dans des feuilles vertes : elles sont grignotées par des scarabées, des chenilles, des limaces ou des escargots. Ces-derniers laissent une trace de mucus. Les chenilles des papillons mangent à partir des bords de la feuille, les charançons, une sorte de scarabée, mangent la verdure entre les nervures.

Des feuilles trouées. / © Gabriela Fürer

Des couloirs sur les feuilles : ils sont l'œuvre des chenilles minières. La chenille forme son cocon sur la feuille, et se transforme plus tard en papillon ou en mite.

Des couloirs sur les feuilles. / © Timo Ullmann

Des couloirs sous les écorces : ils sont grignotés par les larves d'insectes. Les scarabées percent l'écorce et posent leurs œufs au-dessous. Des larves sortent des œufs, mangent un couloir et se mettent en cocon à son extrémité. Le scarabée fraîchement sorti grignote à travers l'écorce vers la liberté.

Des couloirs sous les écorces : / © Timo Ullmann

Autres trouvailles fréquentes : Traces de mangeailles sur des noix et des fruits, des plumes, des toiles d'araignées ou des coquilles d'escargots.

Enseigner dehors

Cet article est extrait de Enseigner dehors

Articles sur le même sujet

Réagir