Escadron volant

Un groupe de flamants roses dans le ciel / © DnD-Production.com - Shutterstock

Pas facile de s’envoler quand on est grand et lourd ! Mais une fois en plein ciel, les flamants roses ont fière allure !

Avatar de Claire Kowalski
- Mis à jour le
Article d'origine par
Activité
  • Niveaux :
    • Cycle 1 - MS
    • Cycle 1 - GS
    • Cycle 2 - CP
    • Cycle 2 - CE1
  • Lieu : En classe - À la maison
  • Ressource

Paré au décollage

Le flamant rose court en battant des ailes de plus en plus vite. Ainsi, il prend son élan et hop ! il s’envole. Une fois en l’air, il relève vite ses pattes.

Vol en 1re classe

Très distingué, le flamant vole en se tenant très raide. Son corps est presque à l’horizontale, avec le cou et les pattes tendues, et les ailes bien déployées. En groupe, il voyage en file indienne, et chacun a sa place.

Apprentis pilotes : Les jeunes, maladroits, se fatiguent vite en vol. Mais au fur et à mesure, leurs ailes se musclent et ils deviennent plus résistants.

Leçons de pilotage

Pour faire comme les grands, les jeunes flamants s’entraînent. Ils jouent avec le vent, sautent en l’air, survolent l’étang, font une grande boucle et reviennent se poser. Ouf, quelle aventure !

Voyageur ou pantouflard

En septembre, c’est l’heure du grand départ pour ceux qui migrent. Ils vont passer l’hiver dans des pays plus chauds : l’Espagne, le sud de l’Italie ou l’Afrique du Nord. Les autres restent toute l’année sur place.

Panique générale : Si un flamant rose a peur, vite il s’envole… et toute la colonie affolée décolle avec lui.

© Thomas Dressler - Age Fotostock
Couverture de La Petite Salamandre n°13

Cet article est extrait de la Petite Salamandre
n° 13
Août-Septembre 2017
Article Feuilletage

Articles sur le même sujet

Réagir