Dortoirs pour la famille

Les mésanges charbonnières préparent des dortoirs l'hiver / © Vladsid196955 - Shutterstock.com
Avatar de Félix Pirovano
- Mis à jour le
Article d'origine par
Activité
  • Niveaux :
    • Cycle 1 - MS
    • Cycle 1 - GS
    • Cycle 2 - CP
    • Cycle 2 - CE1
  • Lieu : En classe - À la maison
  • Ressource
Magazine

En hiver, papa mésange repère les lieux

qui pourront servir de dortoir pour ses oisillons au printemps. Il est attentif ! Cette vie de famille est courte et la maman veut du confort pour ses petits !

Quelle maison ?

Si un nichoir est libre, la mésange charbonnière peut s’y installer ! Sinon, un tronc d’arbre, un pot de fleurs, une boîte aux lettres… feront l’affaire ! Elle s’adapte à tous les endroits pour construire son nid.

PETITES TACHES : Les œufs des mésanges charbonnières sont bicolores : blancs tachetés de brun-rouge.

Bien douillet

Quand le mâle a choisi un lieu, il le fait visiter jusqu’à ce qu’une femelle accepte d’y construire le futur nid. Elle l’aménagera ensuite avec de la mousse, des brindilles et des poils pour pondre et élever les oisillons.

Le mâle mésange décide du lieu du nid / © Claude Balcaen - Naturagency

Voilà les bébés

La maman pond 5 à 12 œufs, entre avril et juillet, qu’elle couverande 13 à 15 jours. À leur naissance, les petits sont nus et aveugles. Ils ouvrent déjà grand leur bec : « À manger !!! »

VITE GRANDES ! Les jeunes mésanges quittent le nid au maximum 3 semaines après leur naissance.

De vrais gloutons

Chaque oisillon réclame jusqu’à 50 becquées par jour ! Les parents travaillent dur pour nourrir leur couvée.

Les mésanges charbonnières, de vrais gloutons / © pisotckii - Fotolia.com
Couverture de La Petite Salamandre n°9

Cet article est extrait de la Petite Salamandre
n° 9
Décembre 2016 - Janvier 2017
Article Feuilletage

Réagir

Pour commenter sans créer de compte, il vous suffit de cliquer dans la case « nom » puis de cocher la case « je préfère publier en tant qu’invité ».