Disséquer une pelote

Disséquer une pelote / © Sébastien Touache

Les rapaces avalent leurs proies entières. Résultat : os, plumes et poils ne sont pas digérés et ils les recrachent sous la forme d’une pelote de réjection ! En la disséquant, mène l’enquête sur leurs repas. Ne t’inquiète pas, c’est propre et ça ne sent rien, contrairement aux crottes.

Avatar de Christian Voltz

Article d'origine par
Activité
  • Niveaux :
    • Cycle 2 - CE1
    • Cycle 2 - CE2
    • Cycle 3 - CM1
    • Cycle 3 - CM2
    • Cycle 3 - 6e
  • Domaines : Sciences et technologie
  • Lieu : En classe - À la maison
  • Ressource
La Salamandre

Une pelote de réjection / © La Salamandre

Sébastien Touache

Des gants de cuisine, une bassine, du papier absorbant, une pince à épiler, une feuille cartonnée foncée / © Sébastien Touache

Il te faut :

  • des gants de cuisine
  • une bassine
  • du papier absorbant
  • une pince à épiler
  • une feuille cartonnée foncée
Sébastion Touache

Tremper la pelote / © Sébastien Touache

1 | Enfile tes gants et laisse tremper la pelote de réjection dans de l’eau tiède pour qu’elle se décompose.

2 | Vide l’eau et dépose les restes sur du papier absorbant. À la pince à épiler, récupère tous les petits os et colle-les sur la feuille. Impressionnant, tout ce que ce rapace a englouti !

Guide du naturaliste en herbe

  • Attention à ne pas confondre les pelotes de réjection avec des crottes de renard.
    Indice : les rapaces les recrachent souvent au pied de piquets.
  • Ne touche jamais une pelote ou une crotte à mains nues et ne les renifle pas de près.
  • Lave-toi bien les mains après chaque manipulation.
Sébastion Touache

Naturaliste en herbe / © Sébastien Touache

Couverture de La Salamandre Junior n°126

Cet article est extrait de la Salamandre Junior
n° 126
Octobre - Novembre 2019
Article Feuilletage

Réagir

Pour commenter sans créer de compte, il vous suffit de cliquer dans la case « nom » puis de cocher la case « je préfère publier en tant qu’invité ».