Dessiner une carte sonore

Activité scolaire et éducative dans la nature : une carte sonore. / © Gabriela Fürer

Activité scolaire et éducative dans la nature :

Avatar de SILVIVA
- Mis à jour le
Article d'origine par
Activité
  • Niveaux :
    • Cycle 1 - MS
    • Cycle 1 - GS
    • Cycle 2 - CP
    • Cycle 2 - CE1
    • Cycle 2 - CE2
    • Cycle 3 - CM1
    • Cycle 3 - CM2
    • Cycle 3 - 6e
  • Domaines :
    • Éducation musicale
    • Agir, s’exprimer, comprendre à travers les activités artistiques
  • Lieu : Cour de l’école - Parc - Forêt - Haie - Prés - Jardin - Eau
  • Matériel : sous-main, crayons, papier
  • Ressource
Livre Enseigner dehors Pages 135

Exercice :

Chaque enfant reçoit un sous-main, un stylo et une feuille. Il s'assied à son endroit personnel en plein air. Si l'activité « S’installer dans son espace en plein air » n'a pas encore été mise en place, chaque enfant se cherche un endroit où il se sent bien et où il peut écouter sans être dérangé.

Chaque enfant dessine une croix, ou un bonhomme, au milieu de la feuille : cela représente soi-même, au milieu du plein air. Les jeunes enfants posent la feuille par terre sur le sous-main. Puis l'enfant « affûte » ses oreilles, et dessine ou décrit sur sa carte sonore chaque son qu'il entend. Il essaie de les localiser le mieux possible. Ce qu'il entend devant lui est dessiné devant la croix. Ce qu'il entend derrière lui est dessiné derrière la croix.

En complément, l'enseignant a noté quelques questions sur la feuille :

Quel est le son le plus bas que tu entends ? Dessine ou décris.

Quel est le son le plus rapide que tu entends ? Dessine ou décris.

Quel est le son le plus fort que tu entends ? Dessine ou décris.

Après 5-15 minutes, selon la capacité de concentration de la classe et le nombre de tâches à réaliser, le signal sonore convenu retentit et les enfants reviennent vers l'enseignant. Maintenant on échange : quel était le son le plus grave, le plus rapide, le plus fort que vous avez capté ? Quels autres bruits avez-vous entendus ? Combien en tout ?

Cycle 2 : On fait une exposition de nos cartes sonores. On essaie de les disposer de manière à ce que chaque carte représente la place réelle que l’enfant occupait dans l'espace. Si, par exemple, Anne a noté le ricanement d'Eve à gauche sur sa carte, on met la carte d'Eve à gauche de celle d'Anne.

On peut reprendre l'exercice de la carte sonore à chaque saison, et comparer avec les cartes déjà dessinées. Qu'est-ce qui est pareil, qu'est-ce qui a changé ? Ainsi le sens de l'ouïe est stimulé : les progrès peuvent être mesurés en comparant les cartes sonores réalisées à différents moments de l'année.

Enseigner dehors

Cet article est extrait de Enseigner dehors

Articles sur le même sujet

Réagir