Dans la maison sous terre

© Claire de Gastold

Ce printemps, Monsieur et Madame Taupe vont avoir des bébés. C’est le moment pour maman de réaménager sa maison souterraine.

Avatar de Pascale Hédelin
- Mis à jour le
Article d'origine par
Activité
  • Niveaux :
    • Cycle 1 - MS
    • Cycle 1 - GS
    • Cycle 2 - CP
  • Domaines : Explorer le monde
  • Lieu : En classe - À la maison
  • Ressource

Taupe-chrono

La femelle ne peut se reproduire que quelques jours par an, en mai ou juin. Le mâle quitte alors son domaine, et creuse loin à sa recherche. S’il arrive à temps et que la femelle l’accepte, ils s’accouplent. Pendant un mois, maman taupe porte 2 à 4 petits dans son ventre.

Un nid dans les galeries

Elle leur construit une chambre douillette, bourrée d’herbes et de feuilles. Elle prévoit aussi des nids de secours pour les y transporter en cas de danger. Oh, ça y est : ils sont nés !

Bébés bulldozers

Les bébés taupes ont déjà 2 grosses pattes-pelleteuses. D’abord rouges, ils deviennent roses, gris, puis noirs ! Leur maman les élève seule et les allaite. Ils grossissent très vite : à 3 semaines, ils sont 20 fois plus gros qu’à leur naissance !

Utile !

La taupe a mauvaise réputation, mais elle aère le sol, ce qui lui fait du bien. Elle débarrasse le jardin des larves de hannetons et des limaces, qui font des dégâts au potager.

Bientôt aux travaux

Vers 2 mois, les jeunes ont quitté leur maman et se débrouillent seuls. Ils creusent leur propre maison sous terre. Pas si facile, ce chantier ! Maladroits, ils creusent les galeries de travers ou en surface. Mais bientôt, ils seront aussi des pros des travaux !

© Régis Cavignaux - Biosphoto

Article initialement publié dans la revue Salamandre sous le titre "DANS SA MAISON SOUS TERRE"

Couverture de La Petite Salamandre n°23

Cet article est extrait de la Petite Salamandre
n° 23
Avril - Mai 2019
Article Feuilletage

Articles sur le même sujet

Réagir

Pour commenter sans créer de compte, il vous suffit de cliquer dans la case « nom » puis de cocher la case « je préfère publier en tant qu’invité ».