Crapaud ou grenouille ?

© Marek R. swadzba - Shutterstock, Malcolm Schuyl - Alamy

Face à face : crapaud ou grenouille ?

Avatar de Rédaction

Article d'origine par
Activité
  • Niveaux :
    • Cycle 2 - CE1
    • Cycle 2 - CE2
    • Cycle 3 - CM1
    • Cycle 3 - CM2
    • Cycle 3 - 6e
  • Lieu : En classe - À la maison
  • Ressource
Magazine
Crapaud / © Marek R. swadzba - Shutterstock

Identification

  • Taille : 5 à 9 cm (mâle), 8 à 11 cm (femelle)
  • Classe : amphibiens
  • Famille : Bufonidés
  • Habitat : tout type d’habitat humide (bois, prairies, parcs, jardins)
  • Alimentation : insectes, limaces, vers de terre

Attention… transformation !

Eh non, le crapaud n’est pas le « mari » de la grenouille. Ce sont deux espèces différentes d’amphibiens.

Avant d’être des animaux terrestres, crapaud et grenouille ont une vie aquatique… sous la forme de têtards ! Avec queue mais sans pattes, ils respirent alors sous l’eau. Puis leurs pattes poussent, et ils perdent leurs branchies et leur queue pour pouvoir vivre sur la terre ferme.

Sacrée métamorphose !

Boutonneux

Avec ses courtes pattes, le crapaud commun préfère marcher. Mais il ne faut pas se fier à son allure de lourdaud… Slurp ! De sa longue langue gluante, il capture facilement limaces et insectes.

Avec sa peau couverte de boutons, le crapaud n’est pas vraiment charmant. Ses pustules sont même remplies d’un venin toxique, qui a très mauvais goût. Résultat : peu de prédateurs cherchent à le croquer. Repoussant, oui, mais si efficace.

Crapaud face à un prédateur volant / © Eric Gasté

Chacun ses Œufs

Les crapauds pondent leurs petits œufs noirs en guirlandes. Les grenouilles pondent des œufs bicolores en amas gélatineux.

Crapaud fier / © Eric Gasté

Grenouille / © Malcolm Schuyl - Alamy

Identification

  • Taille : 5 à 8,5 cm (mâle et femelle)
  • Classe : amphibiens
  • Famille : Ranidés
  • Habitat : tout type d’habitat humide (bois, prairies, parcs, jardins)
  • Alimentation : insectes, larves, limaces, vers de terre

Première !

L’hiver, les amphibiens se cachent pour se protéger du froid. La grenouille rousse s’enfouit dans la vase des mares : elle y reste quatre mois sans bouger, respirant lentement par la peau.

C’est la première à sortir ! Dès février, alors qu’il fait trop froid pour les autres grenouilles, elle sort de son sommeil, s’accouple et pond. Tu peux en être sûr : les premiers œufs que tu verras dans une mare, ce sont ceux de la grenouille rousse !

Voyage de noces

À la fin de l’hiver, comme les crapauds, les grenouilles rousses migrent de nuit, en nombre. Objectif : trouver une mare où se reproduire. Elles parcourent un ou deux kilomètres. Mais le voyage est périlleux : beaucoup de routes croisent leur chemin. Ouf, elles sont arrivées à la mare où elles pondront leurs œufs. Grrouk… grrouk… grrouk… Les mâles se rassemblent et coassent en chœur toute la nuit pour attirer les femelles. Charmant.

Choeur de grenouilles / © Eric Gasté

Chanteurs timides

Les chants de la grenouille rousse et du crapaud commun sont discrets ! Il faut s’approcher des mares pour les entendre.

Grenouille qui chante timidement / © Eric Gasté

Article initialement publié dans la revue Salamandre sous le titre "CRAPAUD ou GRENOUILLE ?"

Couverture de La Salamandre Junior n°122

Cet article est extrait de la Salamandre Junior
n° 122
Février - Mars 2019
Article Feuilletage

Réagir

Pour commenter sans créer de compte, il vous suffit de cliquer dans la case « nom » puis de cocher la case « je préfère publier en tant qu’invité ».