La course aux trésors

La course aux trésors : le pollen, le nectar / © Sovpag - iStock

Au travail, la butineuse ! Mais les cueillettes de cette petite aventurière sont parfois dangereuses. Gare aux mauvaises rencontres !

Avatar de Pascale Hédelin
- Mis à jour le
Article d'origine par
Activité
  • Niveaux :
    • Cycle 1 - MS
    • Cycle 1 - GS
    • Cycle 2 - CP
    • Cycle 2 - CE1
  • Lieu : En classe - À la maison
  • Ressource

Pollen, poudre d’or

À l’aide de ses mandibules (des pinces devant sa bouche) et de ses pattes avant, l’abeille secoue les fleurs. Elle récolte ainsi une poussière dorée : ce sont des grains de pollen. Elle les colle sur ses pattes arrière, dans des petits creux appelés corbeilles.

Slurp ! le bon nectar

Avec sa trompe, cette gourmande aspire une sorte de sirop au cœur des fleurs : le nectar. Elle le stocke dans une poche élastique à l’intérieur de son abdomen : le jabot. Pour le remplir, elle doit butiner 200 fleurs !

© Émilie Vanvolsem

Baladeuse semeuse

En allant de fleur en fleur, la butineuse dépose sur elles un peu de pollen, sans le vouloir. Ainsi, grâce à elle, les fleurs de la même espèce sont fécondées : elles donneront des fruits. Merci, mademoiselle abeille !

Mission périlleuse

Attention ! À l’instant où notre butineuse va se poser sur une fleur, elle aperçoit une araignée-crabe, tapie au creux des pétales. Demi-tour, vite ! Puis une mésange tente de la capturer en vol ! Ouf ! Elle lui échappe de justesse.

© Émilie Vanvolsem

Autres butins : L’abeille recueille aussi de la propolis (une résine qui renforce et désinfecte la ruche), du miellat (produit par les pucerons), et de l’eau pour boire et rafraîchir la ruche.

Couverture de La Petite Salamandre n°12

Cet article est extrait de la Petite Salamandre
n° 12
Juin-Juillet 2017
Article Feuilletage

Articles sur le même sujet

Réagir