Champions de natation

Le poussin de la grèbe huppé / © Francesco de Marco - Shutterstock

Peu à peu, les petits se jettent à l’eau et nagent, en suivant leurs parents qu’ils apprennent à imiter. Tous sont taillés pour la plongée !

Avatar de Pascale Hédelin

Article d'origine par
Activité
  • Niveaux :
    • Cycle 1 - MS
    • Cycle 1 - GS
    • Cycle 2 - CP
    • Cycle 2 - CE1
  • Lieu : En classe - À la maison
  • Ressource

Maillot rayé

Voici le costume de bain des poussins : duvet tacheté et rayé, qui leur sert aussi de camouflage. Chaque petit a des lignes et des taches différentes. Pratique pour que papa et maman les distinguent. Ils n’ont pas encore la belle huppe de leurs parents sur la tête !

© Émilie Vanvolsem

Sous-marin en vue

En cas de danger, le grèbe s’enfonce en partie sous l’eau. Seuls sa tête, son cou et un bout de son corps dépassent de la surface. Il voit sans être vu !

Combinaison de natation

Les adultes ont le corps allongé pour bien fendre l’eau. Leur cou et leur bec sont longs : idéal pour capturer et avaler les poissons. Leur plumage est imperméable, grâce à une sorte d’huile qu’ils étalent dessus. Ils en prennent grand soin !

© Émilie Vanvolsem

Leçon de plongée

Les poussins observent leurs parents. Pour pêcher sous l’eau, il faut basculer la tête la première, sans faire ni bruit ni éclaboussures. Ainsi, les futures proies ne remarquent rien. Puis hop ! on plonge d’un coup, en poussant fort avec ses deux pattes.

La plongée de la grèbe huppé

© J-F. Hellio & N. Van Ingen - Biosphoto

En apnée !

Suite de la leçon ! Sous l’eau, on plaque ses ailes le long du corps. Pour se diriger et avancer, on utilise ses pattes palmées, placées très en arrière, comme une hélice de bateau. Agile et rapide, on slalome entre les algues. Durée de la plongée, sans respirer : le temps de compter jusqu’à 30.

Couverture de La Petite Salamandre n°18

Cet article est extrait de la Petite Salamandre
n° 18
Juin - Juillet 2018
Article Feuilletage

Articles sur le même sujet

Réagir