C’est chez moi !

Rouge-gorges défendant un territoire / © BorislavFilev - iStock.com (g), F. Cahez (d).

J’ai un territoire d’hiver et un autre d’été. Ils me sont précieux pour nicher et me nourrir, et je les défends vaillamment. Je suis tout mignon, mais gare à celui qui vient m’embêter !

Avatar de Rédaction
- Mis à jour le
Article d'origine par
Activité
  • Niveaux :
    • Cycle 1 - MS
    • Cycle 1 - GS
    • Cycle 2 - CP
    • Cycle 2 - CE1
  • Ressource
Magazine La Petite Salamandre 03 : Le rouge-gorge, mignon bagarreur n°3 Décembre 2015 - Janvier 2016
Pages 16-17

En garde

Si un autre rouge-gorge ose pénétrer chez moi, je fais ma parade d’ intimidation : je crie, je gonfle les plumes de la poitrine pour exhiber ma tache orangée et j’agite fort la queue. En général, ça fait fuir l’intrus…

© BorislavFilev - iStock.com (g), F. Cahez (d).

La lutte avec un rival peut durer

1 min… ou 1 h !

© Émilie Vanvolsem

À l’attaque !

Il n’a pas bougé ? C’est la bagarre ! Je lui vole dans les plumes, je le frappe avec les pattes et les ailes. On voltige face à face en se donnant des coups de griffes et de bec. On roule au sol. Si je cloue mon adversaire par terre, j’ai gagné !

Petit mais costaud

Je peux attaquer des oiseaux d’une autre espèce, même s’ils sont plus gros que moi, un coucou par exemple. Parfois, il m’arrive aussi d’agresser mon propre reflet dans une vitre… Aïe aïe aïe ouille !

Zut zut zut

Au printemps dernier, une femelle est entrée sur mon territoire et je l’ai chassée, croyant que c’était un rival. Au bout de deux jours, j’ai réalisé mon erreur. Et je me suis empressé de lui faire la cour…

Couverture de La Petite Salamandre n°3

Cet article est extrait de la Petite Salamandre
n° 3
Décembre 2015 - Janvier 2016
Article Feuilletage

Articles sur le même sujet

Réagir