Ceci n’est pas une chenille

© Pixabay

La larve de tenthrède ressemble à s'y méprendre à une chenille. C'est en fait la larve d'un hyménoptère. Découvrez les différences entre ces insectes.

Avatar de Sébastien Poiret

Publié par

Des larves colorées dévorent une feuille d'arbre, ce sont surement des chenilles ? Pas forcément ! Cela peut aussi être une larve de tenthrède. Bien différente du papillon, la tenthrède est un genre de guêpe. Leurs larves sont très voraces et peuvent débarrasser un jeune arbre de ses feuilles très rapidement. Il faut s'approcher d'assez près pour voir les pattes de cet insecte pour le différencier d'une chenille, découvrez nos clés.

Comment différencier une larve de tenthrède d'une chenille ?

La larve de tenthrède :

  • a trois paires de vraies pattes et six à neuf paires de fausses pattes

  • a une grosse tête

  • a deux ocelles bien visibles

  • est souvent dressé en S

  • devient une tenthrède

La chenille :

  • a trois paires de vraies pattes et deux, trois ou cinq paires de fausses pattes

  • a une petite tête

  • a cinq ocelles très petites

  • devient un papillon

Les chenilles ont des formes très variées, découvrez notre top 10.

Découvrez l'incroyable diversité des chenilles dans notre miniguide.

Entre robe camouflage et look bigarré, les chenilles nous en font voir de toutes les couleurs. Dodues et appétissantes, elles doivent se protéger de nombreux ennemis tels que reptiles, oiseaux, araignées ou insectes parasitoïdes. Pour leur faire face, elles adoptent des stratégies variées: vie nocturne ou en groupe, cocon protecteur, cachette de feuilles, mimétisme, couleurs vives signalant leur toxicité, poils urticants, faux yeux ou cornes menaçantes, mauvaise odeur, posture intimidante ou fuite. Faites leur connaissance avec ce Miniguide.

Articles sur le même sujet

Réagir

Pour commenter sans créer de compte, il vous suffit de cliquer dans la case « nom » puis de cocher la case « je préfère publier en tant qu’invité ».