Ceci n’est pas un grillon

© shutterstock

Découvrez la courtilière, un orthoptère souterrain aux allures de taupe. Apprenez à la reconnaitre et ne pas la confondre avec le grillon.

Avatar de Sébastien Poiret

Publié par

Bien connue des jardiniers, qui la redoutent, la courtilière est presque une chimère. Avec une tête d'écrevisse, des pattes de taupe et un corps de grillon, elle fait pourtant bien partie des orthoptères. On l'entend d'ailleurs plus souvent chanter, en compagnie de ses cousins criquets, qu'on ne la voit. La faute à son mode de vie souterrain. Avec ses énormes pattes fouisseuses, elle creuse aussi bien que la taupe, version miniature. Elle peut alors dévorer les racines des végétaux qui se trouvent sur son chemin, ce qui lui vaut sa mauvaise réputation chez les jardiniers. Mais heureusement, elle est omnivore et peut les débarrasser de quelques limaces.

Comment différencier une courtilière d'un grillon ?

La courtilière :

  • a des pattes fouisseuses

  • a une petit tête

  • a des antennes épaisses

  • a un thorax globuleux

  • a des élytres courtes

Le grillon :

  • a une grosse tête globuleuse

  • a des antennes plus longues et fines

  • a des élytres qui recouvrent entièrement ses ailes

Découvrez notre dossier complet sur le grillon.

Découvrez encore plus d'insectes avec notre Guide nature.
Conçu pour tenir dans la poche par des naturalistes expérimentés, le Guide nature Les petites bêtes vous conduit pas à pas dans l’identification d’insectes, araignées et autres invertébrés, que ce soit au grenier, au jardin, au bord du ruisseau ou dans la forêt avoisinante. La nouvelle édition du présent ouvrage a été revue, complétée et augmentée de 28 pages.

Articles sur le même sujet

Réagir

Pour commenter sans créer de compte, il vous suffit de cliquer dans la case « nom » puis de cocher la case « je préfère publier en tant qu’invité ».