Busard des roseaux ou busard cendré ?

Le busard des roseaux et le busard cendré / © Montipaiton - Fotolia.com (gauche) / G. Piton - Biosphoto (droite)

Quelles sont les différences entre le busard des roseaux et le busard cendré ? Découvre le dans cet article.

Avatar de Rédaction
- Mis à jour le
Article d'origine par
Activité
  • Niveaux :
    • Cycle 2 - CE1
    • Cycle 2 - CE2
    • Cycle 3 - CM1
    • Cycle 3 - CM2
    • Cycle 3 - 6e
  • Ressource
Magazine La Salamandre Junior 106 : La force verte n°106 Juin - Juillet 2016
Pages 22-13

Le busard des roseaux

Identification

Envergure : 115-140 cm

Nourriture : oiseaux, petits mammifères, amphibiens, insectes, poissons…

Habitat : marais et lacs avec roselières denses, parfois cultures et friches

Nid : au sol parmi les roseaux

Voix : rapide « kvek-èk-èk-èk-èk » ou « vè-i » plaintif en parade

© Montipaiton - Fotolia.com

Au peigne fin

Le busard des roseaux aime… les roselières ! Pour chasser et se reproduire. Tu peux le voir décrire de larges boucles au ras des roseaux afin de sonder méthodiquement le terrain. Puis hop, une pirouette et le voilà disparu dans la végétation, avec un peu de chance une proie entre ses serres. Cette méthode d’exploration avec les ailes relevées en « V » est commune à tous les busards.

Lib donne des fruits à Crap

© Eric Gasté

Acrobate dans l’âme

Il faut avoir de la chance pour observer cet oiseau nicher, car la Suisse et la France manquent de roselières calmes et sauvages. La femelle reste au nid et distribue la nourriture à ses petits, les protège de la pluie, du froid, du soleil… Quand le mâle arrive avec un repas, elle s’élève au-dessus des roseaux et se retourne sur le dos en plein vol pour cueillir la proie avec ses serres !

Sam et le busard des roseaux

© Eric Gasté

Petit voyageur

Il passe souvent l’hiver dans le sud de la France. Parfois il franchit le détroit de Gibraltar pour hiverner au sud du Sahara. Il est alors de retour vers la fin mars.

Le busard cendré

Identification

Envergure : 96-116 cm

Nourriture : oiseaux, petits mammifères, amphibiens, insectes, reptiles…

Habitat : prairies humides, landes, cultures

Nid : au sol parmi herbes, cultures ou roseaux

Voix : « tyitt-èr-tyitt-èr-tyit-it-it-it-it »ou « kyé-kyé-kyé » nasillard en parade

© G. Piton / Biosphoto

Pari risqué

Depuis un siècle, les busards ont vécu une chute dramatique de leurs effectifs à cause de la destruction des marais et des zones humides, de l’utilisation de pesticides… Le busard cendré s’est en partie adapté à nicher en zone agricole, au risque que son nid soit haché par une moissonneuse ! En France, un programme de volontaires tente de signaler les nids et de protéger cet oiseau devenu rare.

Pouldo à la tête qui tourne

© Eric Gasté

Pirouettes amoureuses

La parade nuptiale des busards est toujours un vrai spectacle ! C’est le cendré qui remporte la palme de la virtuosité, tant il est léger. Le couple décrit en synchro de larges cercles en plané avant d’entamer une chute vertigineuse ou de « faire des passes » avec une proie imaginaire. Le mâle danse aussi en solo : piqués, remontées en chandelle, loopings, vrilles…

Sam et le busard cendré

© Eric Gasté

Baroudeur

Au printemps, le busard cendré revient de loin. Il a passé l’hiver dans les forêts tropicales et savanes arborées au sud du Sahara.
Voilà pourquoi il n’arrive chez nous qu’en avril.

Couverture de La Salamandre Junior n°106

Cet article est extrait de la Salamandre Junior
n° 106
Juin - Juillet 2016
Article Feuilletage

Articles sur le même sujet

Réagir