Boule de piques

Hérisson roulé en boule / © B. Mathieu / Biosphoto

Avec son armure de piquants, le hérisson semble équipé pour l’aventure ! Mais elle ne le protège pas de tous les dangers…

Avatar de Félix Pirovano
- Mis à jour le
Article d'origine par
Activité
  • Niveaux :
    • Cycle 1 - MS
    • Cycle 1 - GS
    • Cycle 2 - CP
    • Cycle 2 - CE1
  • Ressource
Magazine La Petite Salamandre 08 : le hérisson mignon glouton n°8 Octobre - Novembre 2016
Pages 14-15

Qui est-il ?
Classe : mammifères
Ordre : insectivores
Poids : 400 à 700 g
Longueur : 20 à 30 cm

© blickwinkel / Alamy Stock Photo

Bébé armé
À la naissance, le bébé possède une fine peau rose qui recouvre les piquants. Quelques heures plus tard, son dos se hérisse d’une centaine d’épines blanches ! Adulte, il en aura environ 5 000 : blancs, bruns ou noirs.

Protection mobile
Quand il se sent en sécurité, il garde ses piquants orientés vers l’arrière. À la moindre alerte, il les hérisse dans tous les sens. En cas d’attaque, il baisse la tête et se roule en boule, puis contracte ses muscles : pattes, museau, oreilles, plus rien ne dépasse !

Danger, poison !
Pour protéger leur potager, certains jardiniers empoisonnent les petites bêtes qui grignotent leurs plantations : limaces, scarabées…
Le hérisson, qui en raffole, peut alors lui aussi se retrouver intoxiqué s’il en croque !

© SazonovDmitriy - iStock.com

Attention, voitures !
Ses piques ne résistent pas aux roues d’une voiture. Chaque année, plus de 700 000 hérissons se font écraser sur les routes d’Europe en allant chercher à manger.

Ennemis
Mis à part le blaireau, le renard et le hibou grand-duc, peu de prédateurs osent planter leurs serres ou leurs crocs dans cette jungle de piquants !

Dangereux parasites
Les puces et les tiques ne craignent pas ses piquants. Si elles réussissent à l’envahir, il risque de mourir.

Couverture de La Petite Salamandre n°8

Cet article est extrait de la Petite Salamandre
n° 8
Octobre - Novembre 2016
Article Feuilletage

Articles sur le même sujet

Réagir