Bonne pêche !

Papa et maman grèbe hupé / © Christophe Ravier

Les poussins ont un appétit féroce ! Papa et maman pêchent toute la journée pour nourrir ces affamés. Bientôt, les petits sauront se débrouiller tout seuls.

Avatar de Pascale Hédelin
- Mis à jour le
Article d'origine par
Activité
  • Niveaux :
    • Cycle 1 - MS
    • Cycle 1 - GS
    • Cycle 2 - CP
    • Cycle 2 - CE1
  • Lieu : En classe - À la maison
  • Ressource

Moi d’abord !

Piou piou piouuu ! Tout excités, les poussins piaillent dès qu’ils voient revenir leur parent de la pêche sous-marine. Les plus grands se précipitent les premiers pour avaler le repas. Résultat : ils sont souvent mieux nourris que les plus petits.

© Wilfried Martin/imageBROKER - Agefotostock

Attention, arêtes !

Avant de manger, surprise : les parents offrent des petites plumes mouillées à leurs poussins. Eh oui, il faut les avaler ! Elles vont former une pâte et protéger leur estomac des arêtes qui blessent. Plus tard, les poussins s’enlèveront eux-mêmes un peu de duvet pour le gober.

© Claude Balcaen

Attrape-poisson

Pas facile de saisir dans le bec un poisson frétillant et glissant ! Pour le manger, il faut tendre le cou et dresser la tête. Puis faire basculer le poisson et l’engloutir entier, tout cru. À la fin du repas, il restera à régurgiter les arêtes avec la boule de plumes ramollies.

Concours de pêche

Au menu, d’abord des mini-proies : crevettes et escargots d’eau douce, larves d’insectes, capturés au fond du lac. Lorsque les poussins sont plus grands, les parents ramènent des bébés poissons, puis des plus gros. Ils pêchent au moins 5 000 petits poissons par poussin au cours de l’été !

Chacun ses chouchous

Au bout d’un mois et demi environ, les parents se séparent.
Chacun emmène une partie des petits. Vers 2 mois, les poussins sauront plonger, pêcher et voler.
Comme des grands !

Couverture de La Petite Salamandre n°18

Cet article est extrait de la Petite Salamandre
n° 18
Juin - Juillet 2018
Article Feuilletage

Articles sur le même sujet

Réagir