Baptême de l’air

Un jeune milan royal / © Keith burdett - Alamy Stock Photo

Depuis le nid, papa milan n’est qu’un petit point dans le ciel et les jeunes réclament déjà leur pitance. Livraison de marchandises sur l’aire d’atterrissage !

Avatar de Sofia Matos
- Mis à jour le
Article d'origine par
Activité
  • Niveaux :
    • Cycle 2 - CE1
    • Cycle 2 - CE2
    • Cycle 3 - CM1
    • Cycle 3 - CM2
    • Cycle 3 - 6e
  • Lieu : En classe - À la maison
  • Ressource
© Keith burdett - Alamy Stock Photo

Aire de repos

Le nid, ou aire, est une plateforme peu profonde et volumineuse de 70 cm à 1 m de diamètre. Il est réutilisé d’une année à l’autre ou construit sur la base de nids d’autres rapaces, corneilles ou corbeaux.

Chargement

Déco perso : nid curieusement garni de papiers, chiffons, lambeaux de plastique et autres déchets insolites.

Parfum vieillot : les restes alimentaires s’accumulent aux abords du nid et une odeur peu royale s’en dégage !

Touche finale : un petit coussinet royal de laine pour accueillir les poussins.

La relève des airs

Début juin, après plus d’un mois de couvaison non-stop, la femelle sent que l’un des œufs se fendille. Crac ! Un, puis deux futurs planeurs sont nés. Blottis les uns contre les autres, avec leur duvet blanc et leurs yeux grands ouverts. Qu’attendent-ils ? À manger, pardi !

© Illustration : Éric Gasté

Attention, décollage !

Mi-juillet, bien nourris et enfin dotés de leurs plumes de vol toutes neuves, les jeunes sentent l’appel de l’air. Le plus téméraire se lance et volette de branche en branche maladroitement. Il est bientôt suivi par l’autre.

Apprentis pilotes

La famille restera unie environ un mois, jusqu’à ce que les ados maîtrisent leur nouvel élément pour se nourrir tout seuls.

Couverture de La Salamandre Junior n°112

Cet article est extrait de la Salamandre Junior
n° 112
Juin - Juillet 2017
Article Feuilletage

Articles sur le même sujet

Réagir