Au poil !

Le lynx, au poil ! / © Dylan Becksholt, Alamy

C’est à ses pinceaux au bout des oreilles qu’on le reconnaît ! Autres signes distinctifs : le lynx est une boule de poils bien camouflée, haute sur pattes, à l’œil vif, et parée pour la neige et le froid.

Avatar de Sofia Matos

Article d'origine par
Activité
  • Niveaux :
    • Cycle 2 - CE1
    • Cycle 2 - CE2
    • Cycle 3 - CM1
    • Cycle 3 - CM2
    • Cycle 3 - 6e
  • Lieu : En classe - À la maison
  • Ressource
Magazine

Pelage camouflage

Difficile d’imaginer plus discret que le pelage du lynx. Cannelle en été, beige-gris et bien épais en hiver, mais surtout parsemé de taches
noires plus ou moins nombreuses.

Queue courte

C’est ce qui permet de distinguer un lynx des autres félins, comme le chat sauvage par exemple.

À pas de velours

Les félins marchent sur leurs 4 doigts avec coussinets intégrés. Larges comme des raquettes, ses pieds lui permettent d’avancer sur le sol enneigé… sans s’enfoncer ! Ce qui le rend encore plus discret qu’un chat !

Forêt forever

C’est dans la forêt qu’il se sent le plus en sécurité. En Europe, on peut le trouver surtout en montagne : dans le Jura, les Alpes, les Vosges ou les Pyrénées !

© Naturfoto-Online - Alamy

Haut sur pattes

Le lynx a de looongues pattes. Pratiques pour avancer dans une épaisse couche de neige, bondir haut et courir vite. Capable de pointes de vitesse à 70 km/h. Il peut aussi faire des bonds de 7 m.

Oreilles dans le vent

Mesurant 4 cm, les pinceaux de poils au bout de ses oreilles lui permettent de mieux sentir le sens du vent. Idéal pour capter les sons et améliorer son ouïe, déjà excellente.

Œil de lynx

Ses beaux yeux clairs ultrasensibles captent la moindre lumière. De quoi se débrouiller parfaitement la nuit.

Barbe blanche

Ses « poils de barbe » canalisent aussi les sons, façon parabole. Une barbichette qui le rend aussi plus impressionnant.

Griffes ou pas griffes ?

Son empreinte, très ronde, ne porte pas de griffes !? Ah bon ! Eh oui, en marchant, il les rentre pour moins user ses griffes et les garder bien acérées pour la chasse.

© Eric Gasté

À la trace…

La piste du lynx est régulière : il sait où il va ! Contrairement au renard ou au chien qui zigzaguent pour renifler çà et là.

Couverture de La Salamandre Junior n°122

Cet article est extrait de la Salamandre Junior
n° 122
Février - Mars 2019
Article Feuilletage

Réagir

Pour commenter sans créer de compte, il vous suffit de cliquer dans la case « nom » puis de cocher la case « je préfère publier en tant qu’invité ».