Affût à fleur d’eau

Le photographe Alessandro Staehli utilise un affût flottant pour approcher en toute discrétion les oiseaux du lac de Neuchâtel, découvrez ses images.

Avatar de Julien Perrot
- Mis à jour le
Publié par

Il y a cinq ans, Alessandro Staehli a construit son premier affût flottant. C'est un radeau recouvert d'une tente de camouflage dans lequel le photographe pose son appareil sur un trepied fixé. En marchant sur le fond du lac, l'affût permet de s'approcher des oiseaux d'eau sans les déranger. La vue se trouve très bas sur l'eau et permet d'obtenir des images très particulière, à la hauteur des oiseaux.

Le résultat de ces cinq ans de travail autour du lac de Neuchâtel est rassemblé aujourd'hui dans un livre : Le lac aux oiseaux. Toutes ces photographies ont été réalisées dans un grand respect des oiseaux, sans dérangement. Même les oiseaux les plus craintifs se sont habitués à l'affût.

Découvrez les canards du lac dans une autre minute nature.

Plongez dans notre nouveau livre Le lac aux oiseaux.

Un photographe inspiré, un radeau camouflé et d’innombrables comédiens à plumes. Telle est la trame du Lac aux oiseaux, un livre d’art qui offre un étonnant regard à fleur d’eau sur canards, foulques et autres hérons. Depuis cinq ans, Alessandro Staehli navigue le long des rives du lac de Neuchâtel avec son affût flottant à toute saison et par tous les temps. En jouant avec les lumières dansantes et l’humeur changeante du plus grand lac entièrement suisse, le photographe neuchâtelois transforme le quotidien sauvage en scènes d’une poésie et d’un esthétisme surprenants. Le cormoran qui sèche ses ailes devient ténor d’opéra, le cygne diaphane qui glisse sur l’eau fait de l’œil à Tchaïkovski et à la princesse Odette du Lac des cygnes. Un lyrisme humble et naturel qui invite le lecteur à découvrir les oiseaux d’eau sous un nouvel éclairage.

Cliquez-ici pour commander le livre.

Articles sur le même sujet

Réagir

Pour commenter sans créer de compte, il vous suffit de cliquer dans la case « nom » puis de cocher la case « je préfère publier en tant qu’invité ».