Additions, multiplications et nombres voisins

Activité scolaire et éducative dans la nature : des chiffres sur un tronc. / © Gabriela Fürer

Activité scolaire et éducative dans la nature : les enfants utilisent les additions, multiplication et les nombres voisins à l'aide des cernes annuels des troncs d'arbres.

Avatar de SILVIVA
- Mis à jour le
Article d'origine par
Activité
  • Niveaux :
    • Cycle 1 - MS
    • Cycle 1 - GS
    • Cycle 2 - CP
    • Cycle 2 - CE1
    • Cycle 2 - CE2
  • Domaines :
    • Mathématiques
    • Questionner le monde
    • Enseignement moral et civique (EMC)
  • Lieu : Cour de l’école - Parc - Forêt - Haie - Prés - Jardin - Eau
  • Matériel : épingles avec têtes en couleurs, néocolors ou crayons de couleurs, élastiques
  • Ressource
Livre Enseigner dehors Pages 73

Exercice :

A l'aide des cernes annuels, on peut s'exercer aux additions (1+1, cycle 1) ou aux multiplications (1x1, cycle 2) sur les souches. On a besoin de souches sur lesquelles on peut bien distinguer les cernes. Chaque nombre a une autre couleur d'épingles : Les calculs (additions ou multiplications) avec le chiffre 2 sont bleus, les calculs avec le chiffre 5 sont rouges, les calculs avec le chiffre 10 sont jaunes, les calculs avec le chiffre 12 sont verts... Chaque enfant se choisit une couleur et pose, en comptant à partir du milieu du tronc, ses calculs. Pour les calculs avec le chiffre 2, l’enfant met dans chaque deuxième cerne une épingle à tête bleue. S'il a choisi de faire des calculs avec le chiffre 5, il met dans chaque cinquième cerne une épingle à tête rouge. Après avoir posé ses calculs, l'enfant s'exerce à haute voix :

« 0 + 2 = 2, 2 + 2 = 4, 4 + 2 = 6... » ou « 1 x 12 = 12, 2 x 12 = 24, 3 x 12 = 36... »

Il peut lier les multiples communs (exemple : 20 est multiple commun du livret de 4 (5x4) et du livret de 2 (10x2)) avec un élastique. S'il n'est pas sûr, il compte les cernes annuels. Pour faciliter les calculs, on peut colorier les cernes de 2, 5 ou 10 avec la couleur correspondante (crayons de couleurs ou néocolors). Une fois les cernes coloriés ou les calculs posés (additions ou multiplications), on détermine à deux les nombres voisins: Un enfant montre un cerne et dit le nombre, l'autre dit les deux nombres voisins. Ensuite on échange les rôles. A deux, les enfants récitent leurs calculs et se corrigent mutuellement.

Suites possibles

Âge et événements : Pourquoi ne pas terminer avec une histoire de la vie de cet arbre : Qu'est-ce qui s'est passé ici quand cet arbre avait mon âge ? Et qu'est-ce qui se passe maintenant avec son tronc, avec cette souche ? Compréhension et Production de l’oral et de l’écrit, Diversité du vivant

Au marché : En salle de classe, les enfants peuvent poser, dessiner ou noter des problèmes mathématiques: « Un cynorrhodon coûte 1 franc. Une carotte coûte 50 centimes. Max achète 5 cynorrhodons et 10 carottes. Il paye avec un billet de 50 francs. Combien le vendeur doit-il lui rendre ? » Nombres, Opérations

Trucs et astuces

Pour pouvoir facilement compter les cernes, il faut bien choisir ses souches et troncs. Renseignez-vous auprès du service forestier pour savoir où ils ont coupé du bois, quand et où ils vont faire prochainement des coupes. Vous pouvez aussi faire des calculs sur les cernes de troncs coupés et empilés en tas, mais attention, ne grimpez pas sur les tas de bois ! Si vous interprétez la vie de l'arbre à l'aide des cernes, ne tenez pas compte des cernes proches des racines car ils sont disposés différemment de ceux du tronc.

Lire la vie d’un arbre

Les cernes annuels des arbres et arbustes se composent du bois du printemps, cernes clairs, et du bois d'été, cernes foncés : ce sont ces-derniers que l'on compte. Entre avril et juin, le bois pousse vite (cernes clairs). Entre juillet et octobre, l'arbre fortifie ses cernes (cernes foncés). En hiver, l'arbre se repose, il ne grandit guère. Une souche nous raconte la vie de l'arbre et le climat : Un cerne serré isolé peut indiquer une année sèche ou froide, un gel printanier, ou bien une attaque de parasites. Plusieurs cernes serrés peuvent indiquer un climat froid, un manque de lumière, un âge avancé, un sol sec ou pauvre en nutriments ou bien la pollution atmosphérique.

Enseigner dehors

Cet article est extrait de Enseigner dehors

Articles sur le même sujet

Réagir