A l’école des canards

Les canards et autres oiseaux d'eau sont encore nombreux sur le lac de Neuchâtel en cette fin d'hiver. L'occasion parfaite pour faire école dehors.

Avatar de Julien Perrot

Publié par

Les enfants de la classe de Denis Trachsel sont en sortie nature au bord du lac. Un premier oiseau apparait derrière les jumelles et les longues vues. Tout noir avec une plaque blanche sur le front. "Une poule d'eau !" cri un enfant, "non une foulque" assure un autre. Verdict après vérification sur le miniguide, c'est bien une foulque. Les poules d'eau n'ont pas le bec blanc, mais jaune et rouge.

Un couple de canards colvert rend visite à la classe, mais pourquoi le mâle et la femelle sont-ils si différents ? La cane a besoin de se camoufler pour pouvoir couver ses œufs sans se faire remarquer par les prédateurs. Alors que le mâle doit pouvoir séduire la femelle et est donc coloré.

Nouvel oiseau, bec et pattes rouges, un point noir derrière l'œil, c'est la mouette rieuse ! Elle doit son nom à son cri facilement reconnaissable. Les cousins des canards s'enchainent avec la visite du plus commun des grèbes, le grèbe huppé. Puis vient un très beau canard immanquable avec sa tête rousse et son bec rouge vif : la nette rousse que tous les enfants trouvent facilement dans le guide.

Un groupe de canards noirs et blancs plonge régulièrement devant la classe. Des fuligules morillons mâles ! Et les femelles ? Elles ont la même forme et sont toutes brunes.

Dernier visiteur de la journée, un cormoran étend ses ailes pour les faire sécher. Ces oiseaux n'ont pas les plumes imperméables, cela leur permet de plonger plus profondément que les canards, mais ils doivent ensuite sécher leur plumage.

Découvrez pourquoi autant d'oiseaux d'eau passent l'hiver sur les lacs suisses.

Profitez de la fin de l'hiver pour aller observer les canards sans vous tromper avec notre miniguide Les oiseaux du lac.

L’hiver est la meilleure période de l’année pour observer les oiseaux d’eau. C’est à cette saison que la diversité et l’abondance des oiseaux d’eau sont les plus grandes. En effet, des centaines de milliers de palmipèdes originaires des contrées froides descendent en Europe centrale pour hiverner. A vos jumelles !

Articles sur le même sujet

Réagir

Pour commenter sans créer de compte, il vous suffit de cliquer dans la case « nom » puis de cocher la case « je préfère publier en tant qu’invité ».